BD, BD & Mangas

Freaks’ Squeele Rouge

« Tu sais ma fille, une lame est en quelque sorte comme une déesse de la mort. N’oublie jamais qui elle est. Traite-la, ne serait-ce qu’un instant, avec légèreté et mépris… et tu risquerais d’y laisser un doigt. Mais si tu la tiens avec respect, si tu sais en prendre soin… alors elle peut devenir ta meilleure alliée. Une bonne lame ne te trahira jamais.

– Alors les lames sont meilleures que les gens ? »

La jeune Xiong Mao, encore adolescente, va devoir se trouver une voie vers l’âge adulte en affrontant ses camarades de classe, mais aussi ses professeurs. Le chemin est semé d’embûches à base de super pouvoirs et de trahisons dignes des Borgia, heureusement ses amis sont là pour l’accompagner et grandir avec elle. Rouge conte un parcours initiatique hors norme dans le monde des arts martiaux.

rouge

Rouge est le deuxième spin-off de la série Freaks’ Squeele, dont je vous ai déjà parlé ici.

On retrouve Xiong Mao, une des héroïnes de Freaks’ Squeele de quelques années plus jeune, tout comme l’a fait le premier spin-off, dédié au personnage de Funérailles ( ici ).
On retrouve tout du personnage, ou presque, de la Xiong Mao que l’on connait. Elle n’est pas encore la championne de flamendo – un croisement entre la danse et le kung-fu – qu’elle est aujourd’hui. De même, elle n’a pas encore reçu le tatouage-totem, qui fait d’elle un membre à part entière de la famille Xao. C’est une lycéenne qui se cherche, au sein d’une famille mafieuse.

Cette fois, c’est le dessinateur Sourya qui s’y colle : le dessin est donc différent de la série originale et de Funérailles. Et toujours aux manettes de l’histoire, Florent Maudoux – c’est aussi lui qui fait les dessins de F’S et du premier spin-off. Le graphisme ressemble à celui d’un manga, en couleur. Ça m’a un peu perturbé au départ, mais c’est vite passé, et j’ai pris un vrai plaisir à lire l’histoire de Xiong Mao.

J’ai bien aimé les références de la pop-culture que l’on retrouve tout au long du livre : on croise par exemple Sailor Moon, Ariel la petite sirène et son prince, L et Kira de Death Note, etc….

J’appréhendais un peu car Xiong Mao est l’un des personnages que j’aime le moins dans F’S. Elle est trop mystérieuse, trop froide, trop sérieuse, à mon goût, même si cela passe un peu avec le temps. Toutefois, la retrouver en ado si peu sûre d’elle la rend plus intéressante, plus touchante.
On retrouve Fei Long, l’amoureux transis de Xiong Mao qui veut la protéger de ses ennemis alors qu’elle s’en sort très bien, lui aussi en ado, et c’est très drôle. Il y a aussi Wong Mu, la demi-soeur de Xiong Mao… qui n’a pas changé, et veut toujours tuer son ennemie de soeur. Sympa la famille.
On rencontre de nouveaux personnages comme Sélène, une camarade de classe de Xiong Mao, ou encore Aïnhoa Saotome, celle qui apprend tout à notre héroïne. Cela apporte à l’histoire une nouvelle dimension, souvent drôle donc et parfois émouvante.

C’est donc avec surprise que j’ai aimé cette BD, plus que celle sur le personnage de Funérailles. Sans doute parce que l’histoire est bien moins sombre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s