BD, BD & Mangas, Livre

Petits moments d’amour

Petits moments d’amour est une douce collection de bande-dessinée sur les moments simples (mais précieux), absurdes et quotidiens d’une relation de couple. 

Petits moments d’amour, c’est une bande dessinée trop choupinette sur laquelle j’ai complètement craqué.

C’est l’histoire de l’auteur Catana Chetwynd et de John dans les moments craquants de leur vie de couple. Elle nous raconte tous ces petits moments intimes qui font le bonheur de la vie à deux.

Entre câlins sur le canapé, amour des animaux trop mignons et petites attentions, on retrouve tout ce que l’on pensait être les seuls à faire dans notre couple ! Catana Chetwynd nous prouve au contraire qu’on est tous à peu près pareil !

En tout cas, pour la plupart des planches, je me suis retrouvée en elle ! Cette BD est assez rassurante pour ma santé mentale 😉

Les planches de cette bande-dessinée (qui au départ n’était pas censée être lue par des milliers d’internautes), rencontrent un beau succès sur internet. C’est d’ailleurs là que j’ai découvert cette oeuvre, bien avant qu’elle ne soit publiée par les éditions Monsieur Pop Corn !

C’est un cadeau parfait pour la St Valentin ou pour tout autre occasion ! 🙂

Publicités
BD, BD & Mangas, Livre

Maliki Blog : l’Union fait la force

Maliki Blog est une compilation au format papier de plus d’un an de petites bandes dessinées, publiées en ligne sur mon site maliki.com. Alors oui, le numérique, c’est très chouette, mais un vrai livre, qu’on peut trimbaler partout, prêter ou offrir (ou laisser aux toilettes…) c’est encore mieux !

Maliki Blog : L’Union fait la force, c’est le résultat d’une sacrée aventure qui a eu lieu il y a quelques mois déjà sur le site Ulule. Maliki ne passant plus par un éditeur classique, c’est aujourd’hui une des seules chances pour la lire sur papier que de passer par un site de financement participatif. Bon sinon, vous pouvez aussi la lire chaque semaine sur son site, mais c’est pas tout à fait pareil !

Dans ce second tome d’un peu plus de 300 pages, on retrouve les planches qui ont été publiées il y a un presque un an déjà (oui, je suis très à la bourre !).

Entre petits et gros malheurs, grands bonheurs, vacances en Thaïlande, on retrouve avec plaisir les personnages de Maliki, Becky et tous les chats et poules ! Cette BD, c’est la vie quotidienne de chacun, accompagnée de ses photos, la vie d’auteur en dédicace, en galère et surchargé de boulot, tout ça tout ça. Bref c’est un concentré de bonne humeur mais pas que ! On retrouve l’humour qui est toujours présent, de même que quelques coups de gueule écolos qui sont toujours bienvenus !

On retrouve aussi les jolis personnages fantastiques Ladybird et Electro, présentes depuis un moment déjà. On a aussi un côté geek avec des jeux vidéos, des fans arts et pour finir un super Bonus collector nous expliquant la campagne Ulule. Pas de quoi s’ennuyer donc !

Et tout ça sur du papier de grande qualité et avec une super jaquette ! N’hésitez pas à demander à votre libraire, avec un peu de chance, vous pourrez obtenir ce petit bijou qui vous fera passer d’une émotion à l’autre 🙂

BD & Mangas, Livre, Manga, mangas

Betwin you & me, vol. 6

Kaede part pour un petit boulot d’été, l’éloignant de Shizuku, ce qui laisse à Nishina le champ libre pour approcher cette dernière…

De son côté, Kaede recroise son amie d’enfance : Mio. Alors qu’il est plutôt réservé, celle-ci est carrément familière avec lui.

Des complications semblent s’annoncer de tous les côtés !?

J’ai craqué pour la série Betwin you & me de Saki Aikawa et par conséquent, la lecture de ce sixième tome s’est faite assez rapidement !

C’est les vacances scolaires et Kaede doit travailler. Cela l’éloigne de Shizuku qui se languit de son retour. Surtout que Mio, ancienne voisine de Kaede, vient de faire son apparition et semble un danger potentiel pour la jeune fille…

L’histoire de Betwin you & me fait totalement midinette, mais qu’est-ce que j’adore ce genre de lecture ! C’est léger, ça se lit vite, ça fait bouger les papillons dans le ventre et remuer les émotions. Ça n’est jamais méchant ou de mauvais goût.

Shizuku est un personnage que j’apprécie. Elle gagne en maturité au fur et à mesure des tomes, même si elle reste un peu bêtasse par moment. L’éloignement avec Kaede permet à Nishina, ami de son petit frère, de se rapprocher d’elle. J’ai grincé des dents, mais ça met pas mal de piment à l’histoire. La jeune fille ne voit rien venir alors que le lecteur le voit arriver gros comme une maison.

Toutefois, la vraie nouveauté dans ce sixième tome, c’est l’arrivée de Mio, ancienne voisine de la famille de Kaede. La jeune fille autrefois amoureuse de Tamaki, le frère jumeau de Kaede, avoue aujourd’hui avoir été amoureuse de Kaede. Elle vient tenter sa chance avec le jeune homme. Sauf que ce dernier commence à s’attacher à Shizuku. Mio va alors mettre en oeuvre tous ses talents de peste pour garder le jeune homme à ses côtés…

J’ai hurlé (silencieusement) à l’arrivée de Mio dans le manga. Je savais que ce personnage allait poser problème. C’est le type de personnage que je trouve insupportable car il vient casser l’ordre établit jusque-là par l’auteur. Bien évidemment, c’est le genre de personnage essentiel à ce genre d’histoire, car sans, il n’y aurait aucun intérêt. Dilemme !

Vous l’aurez compris, je suis sous le charme de Betwin you & me ! 😉

Livre, Roman ado

La Légende des quatre, tome 1 : Le clan des loups

Ils sont quatre, héritiers de leurs clans… Ils doivent s’unir pour survivre.
Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

J’ai enfin réussi à terminer ce premier tome de La Légende des quatre ! Après l’avoir reposé et repris plusieurs fois, je suis enfin allée jusqu’au bout de ma lecture.

Maya fait partie du clan des loups. Elle est l’héritière de son clan, mais c’est aussi une ado. Mi-humaine mi-animale, elle va devoir faire face à quelque chose d’inattendu : une révolte qui gronde. Elle va devoir s’associer aux autres héritiers Yokaïs, ce qui ne va pas être de tout repos !

C’est toujours un plaisir de lire un roman de Cassandra O’Donnell. Toutefois, sur ce titre là, j’ai eu un peu plus de mal que d’habitude. Je n’ai pas réussi à rentrer dans le roman tout de suite, d’où le temps infini que j’ai mis à le lire…

L’écriture est toutefois agréable et facile à lire, comme d’habitude.

Une fois rentrée dans le roman, j’ai été plongée dans un univers post-apocalyptique dans lequel les humains ne sont plus réellement qui ils étaient. Ils ont perdu de leur prestance, vivant dans les habitations en bois, revenant aux produits de la terre.
Vivant parmi eux, les Yokaïs. Des êtres mi-humains mi-animaux (serpent, loup, tigre et aigle) divisés en clans. Chaque clan a son territoire propre.  Au milieu  de tout ça, nos héritiers, Maya, Wan, Nel et Bregan. Ennemis, ils vont toutefois devoir se montrer diplomates et s’allier quand un ennemi commun va montrer le bout de son nez.

L’intrigue est très bien construite. On rentre dans un monde tout à fait crédible, où on allie à la fois le suspense et l’action. Les personnages sont attachants, avec du caractère. La légende des quatre amène aussi à réfléchir à notre société d’aujourd’hui, avec des thèmes tels que la différence, la tolérance, et bien d’autres !

Cette nouvelle série qui compte déjà deux tomes est une série à découvrir. Je vous la recommande ! 🙂

Livre, Roman

Dear You, saison 1

Moi : Kathleen, 25 ans, rêveuse tendance fleur bleue. Statut : célibataire… pour l’instant.
Avant, ma vie sentimentale se limitait à lire les petites annonces de la rubrique « Rencontres » du New Yorker. Avant, j’étais la concierge de luxe désespérément romantique du Peninsula, l’un des plus beaux cinq étoiles de New York. Avant, j’avais envie de trouver l’amour.
Aujourd’hui, je dois décider qui sera mon grand amour. Parce que, oui, il semblerait que Cupidon m’ait enfin entendue, et qu’il ait rattrapé le retard accumulé en décochant trois flèches. Trois, rien que ça ! Et voilà que je me retrouve à devoir choisir entre un client richissime et odieusement séduisant, un collègue barman qui a tout du petit ami idéal, et un mystérieux correspondant qui me comprend mieux que personne. Bienvenue dans ma vie.

Dear You, saison 1 est le premier roman que je lis d’Emily Blaine, auteure française. Elle est très prolifique car elle a déjà écrit un certain nombre de romans (sept séries et autres tomes uniques pour être exacte), tous dans le thème de la romance. 
J’ai eu la chance de la rencontrer au salon du livre de Brive, et c’est ainsi que j’ai découvert Dear You, sa série ayant un gros succès.

Dear You, c’est l’histoire de Kathleen, 25 ans, concierge au très chic hôtel Peninsula à New York. La jeune femme est très professionnelle, fait toujours un boulot parfait. Toutefois, sa vie sentimentale bat de l’aile et elle compense avec le boulot. Pourtant, l’arrivée à l’hôtel du ponte des médias Andrew Blake va sans doute mettre à mal tout le professionnalisme de Kathleen.

J’ai tout de suite accroché à cette histoire, même si elle n’est pas forcément crédible pour un sou ! Le livre était fini en deux jours. Certes, il n’est pas très épais, mais quand même. 

Kathleen vaque tout au long du roman à ses occupations, sa vie étant rythmée entre l’hôtel et son minuscule appartement. Elle travaille de nuit et est donc souvent en décalé avec le reste du monde.
Elle travaille avec Lynne, sa meilleure amie et chef au boulot. C’est sans doute une de ses seules amies. La jeune femme est assez solitaire. Elle attire les hommes, mais n’est jamais vraiment satisfaite. Cela est sans doute dû au fait que c’est une romantique, façon fleur-bleue et licornes qui volent.

Andrew Blake est un magnat des médias. Toujours en voyage d’affaires, on ne le voit que par intermittence. Pourtant, en quelques pages, on arrive à cerner le personnage : riche, confiant, énervant. Oui, Andrew m’a énervée plus d’une fois ! Comment un personnage peut-il être rempli d’autant d’orgueil ? Aucune idée. Il a toujours un coup d’avance sur Kat. Pourtant, c’est sans doute pour cacher une blessure profonde que Kathleen va s’appliquer à apaiser (ou pas ?). 
Andrew a assez d’aplomb pour faire douter la jeune femme sur ses convictions et à la faire flancher sur la seule règle qu’elle s’est toujours appliquée à suivre à son travail : aucune relation avec un client.

Il y a aussi tout un panel de personnages secondaires : Lynne, dont j’ai parlé plus haut, mais aussi Dan, Sam et Gregory, ses collègues, Nathan, etc. Ils sont bien présents tout au long du roman, ne faisant pas que de la figuration.

Il y a aussi le mystérieux personnage avec qui elle échange des lettres régulièrement. Le titre Dear You prend ainsi tout son sens, mais cette série n’a pas fini de nous révéler tous ses secrets ! 

L’écriture est agréable et fluide, à la première personne. C’est grâce à cela que j’ai lu le roman si vite ! C’est très bien écrit, on est entrainé de chapitres en chapitres. Le suspense se fait par moment plus présent, ce qui donne au lecteur envie de continuer, jusqu’à arriver au bout du livre ! 🙂

Merci à la lectrice que j’avais croisée au salon de Brive : elle m’avait conseillé d’acheter le tome 2 en même temps que le premier… la fin est terrible et donne envie d’attaquer la suite direct (ce que j’ai fait) ! 😉

Livre, Manga, mangas

Rikudo, vol. 8

Grâce à l’intervention du coach Baba, Riku a enfin réussi à prendre l’avantage sur Cabella ! Mais cette fois, quelque chose de différent semble l’avoir poussé à se dépasser : la présence de Naeshiro aurait-elle une influence sur lui ? Pendant ce temps, le nouvel adversaire de Riku, un jeune policier épris de justice, se prépare en secret aux côtés d’un certain Ryôtarô Yanagi, ancien détenteur de la ceinture OPBF, jadis entraîné par… le coach Baba lui-même !

Le tome 8 de Rikudo permet au lecteur de respirer un peu côté boxe. Après plusieurs tomes consécutifs qui étaient remplis de combats impressionnants, on a un volume plus « social », plus calme.

On se concentre en effet sur la relation Nae/Riku. Chose qui m’a plus que ravie !
Nae est enfin prête à accepter que Riku est un boxeur et qu’il va falloir faire avec. Souffrance psychologique, hématomes, fractures, tout y passe. La jeune fille va devoir faire avec.
Quant à Riku, c’est lui qui a le plus avancé dans cette relation. Il est désormais prêt à vivre avec Nae, à accepter l’amour qu’elle lui porte. Pourtant, le garçon reste encore renfermé, ne pensant qu’à la boxe. Il fait des efforts, mais ça n’est pas encore assez !

L’épisode Cabella (voir tome précédent) a eu ça de positif : Riku s’est rendu compte qu’il tenait à Naeshiro, et que le soutien de la jeune fille l’aidait lors de ses combats.

On a aussi, dans ce tome, une introduction pour le prochain combat de Riku. Le futur adversaire de Riku n’est autre que Fukuro, un flic passionné par la boxe. Ce dernier s’est mis en tête de faire comprendre à Riku que le sport, c’est du plaisir, pas un défouloir. 

Fukuro est entrainé par un ancien élève du Coach Baba, Ryôtarô Yanagi. Ce dernier a obtenu la ceinture OPBF et est prêt à revenir sur le ring, chose qui ne semble pas ravir Baba. Surtout que leur histoire s’était largement mal finie ! Une divergence d’enseignement, l’un qui se sert de l’autre… rien de très beau donc !

Le prochain tome s’annonce explosif : que ce soit pour la rencontre entre Riku et Fukuro ou que ce soit pour les retrouvailles entre Baba et Yanagi… 🙂

Un grand merci à Anita pour l’envoi de ce titre en service presse ! 🙂