Tourisme, Voyage

Chalucet, ses ruines majestueuses…

Le sentier, les ruines de Chalucet, vus et revus ? Toujours pareils ? C’est un peu ce que je me disais aussi. Mais ça c’était avant. Avant d’y retourner me balader cet été. D’abord, comme ça faisait quelques années que je n’avais pas mis les pieds sur le site de ce château en ruine, j’ai vu des endroits qui étaient fermés lors de ma dernière visite. Et là, quasi révélation : il fallait quand même être un peu sportif pour vivre à l’époque. Aller jusqu’aux caves du bas castrum et à la tour Jeannette, ah ah, quelle blague ! Bon, ça grimpe un peu et le glouglou de la rivière semble de plus en plus loin pas après pas, mais bon. La tour Jeannette, d’ailleurs, dans mon souvenir, n’était pas approchable de trop près. Maintenant, on peut grimper tout en haut (et se prendre pour les rois du monde…). Bon évidemment, quand on n’aime pas les escaliers ajourés, c’est plus compliqué bien sûr. Mais en haut, un beau panorama attend le courageux, c’est pas du cadeau, ça ?

IMG_1271
La tour Jeannette

Pour tout vous dire, c’est après que j’ai un peu souffert, en grimpant les « escaliers » qui mènent tout en haut. C’est que ça grimpe vraiment dans la dernière partie. Mais là aussi, me voilà récompensée : j’ai découvert le château haut. Mais quand même, quelle idée d’aller installer un château tout là-haut, avec chevaux, carrioles et tout le toutim ? Bon sang mais c’est bien sûr! Vous ne voyez pas ? Chalucet, forteresse (fort bien positionnée, soit dit en passant, sur une hauteur, près de l’eau, avec du bois, près de Limoges mais pas trop), le Moyen-Age, l’époque moderne, la vilaine mésentente entre l’Angleterre et la France (Richard Coeur de Lion, le château de Châlus, ça ne vous dit rien ?), le vicomte de Limoges puis les guerres de religion, tout ça tout ça…

Ah, ça se mélange un peu dans votre cerveau? Bon, j’ai pour vous une solution, en plus de la lecture de deux-trois livres d’histoire locale : la réalité augmentée. Oui oui, comme dans Pokémon Go, mais là, c’est bien de Chalucet que je vous parle. D’ailleurs l’appli qui permet de découvrir l’histoire du site et à quoi ressemblait Chalucet grâce à un bon curseur et à des dessins est sortie avant Pokémon Go. Ils sont fort quand même ces Haut-Viennois ! Mais, je m’égare. Non ?

thumb_IMG_1273_1024
La réalité augmentée

Bon, toujours est-il que me balader dans les ruines avec mon téléphone, j’ai trouvé que ce n’était pas si idiot que ça. Et puis pour en savoir encore plus, il suffit de faire la visite guidée, avec un vrai guide, qui emmène les gens – il faut le savoir quand même – dans des endroits où ne va pas l’appli. Dans les caves par exemple. Brrr…

IMG_1269
L’entrée des caves…

Finalement, j’ai été fort contente de mon après-midi. Je me suis rendue compte qu’il y avait plein de choses que je ne connaissais pas sur Chalucet, dont certaines parties n’ont pas été accessibles au public pendant pas mal d’années (*). Pour la bonne cause : il faut dire que comme plein de gens, je préfère visiter des ruines sans me prendre deux-trois pierres sur le crâne ni m’entortiller dans les ronces… J’aime un minimum le confort voyez-vous. Alors, prêts ? Un petit conseil avant de partir : oubliez les tongs, les espadrilles et les sandales, troquez-les contre des baskets ou, mieux, des chaussures de rando. Je vous l’ai dit : Chalucet était une forteresse, pas un parc de loisirs et embrasser le paysage de là-haut, ça se mérite ! 🙂

Comment on y va? Facile : vous envoyez les données vers votre téléphone et vous vous laissez guider par la douce voix de votre GPS intégré. Ou facile : depuis Limoges, prenez la direction Saint-Yrieix-la-Perche, allez jusqu’au Vigen, tournez en direction de Saint-Jean-Ligoure, c’est fléché Château de Chalucet; depuis le sud, allez jusqu’à Pierre-Buffière, et suivez Château de Chalucet. Vous ne pouvez pas vous tromper, il n’y en a qu’un.

Combien ça coûte? Rien, nada, si vous prenez l’option visite libre, avec ou sans appli (pour l’appli, comme il n’y a pas franchement de réseau à Chalucet, je vous conseille de la télécharger avant, histoire de ne pas stationner bêtement devant le premier panneau, placé à droite de l’entrée de la Maison d’accueil). 5 euros si vous prenez l’option guide (franchement pas cher, et encore, ça, c’est le plein tarif). Pour info, le dernier départ est à 16 h 30. Et re-pour info, le site appartient au conseil départemental de la Haute-Vienne depuis 1996 (* plus d’infos sur http://www.chalucet.com)

autres, Tourisme

Tourisme dans le quartier de la cathédrale

Après avoir tout acheté ou presque à Lire à Limoges, après avoir crapahuté dans les allées, petit moment de détente !

Quoi de mieux que d’aller visiter l’exposition en plein air de Marc Petit au Jardin de l’Evêché pour terminer le week-end ? Elle vient de commencer, donc si  vous voulez y aller, vous avez encore le temps 🙂

IMG_1373

Bon alors, il y avait plus de monde que ce à quoi je m’attendais. Mais cela rend la chose sympa, vivante. Le cadre est très beau, juste à côté de la cathédrale et du musée de l’Evêché.

IMG_1350

Les oeuvres de Marc Petit font penser à celles de Giacometti, et peuvent parfois sembler un peu sombre. La nuit, si on tombe sur l’expo, ça doit faire bizarre et peur ! 😉

IMG_1370

IMG_1368

IMG_1364

La plupart des oeuvres sont intrigantes. Mais il y en a certaines qui fascinent, voire dérangent… A l’image de celle ci-dessous, La Quarantaine.

IMG_1365

Et comme j’étais dans le quartier de la cathédrale, pourquoi ne pas faire un tour à la cathédrale ? 😉 Elle a revêtu ses habits pour les ostentions, évènement limousin qui a lieu tous les 7 ans, où les reliques des différents saints capitaux dans la région sont montrés lors de processions.

IMG_1376

IMG_1375

IMG_1374

Tout ce chemin parcouru, ça creuse ! Du coup, arrêt à La Crêperie de la cathédrale, où ils servent de délicieuses crêpes ! Alors autant se faire plaisir : ce sera crêpe tatin (crêpe, caramel au beurre salé, pomme cuite, glace à la vanille et chantilly, léger !), dans un joli cadre  !

IMG_1377

Bref ! Ce fut un week-end culturel ! 🙂

Tourisme, Voyage

Petit week-end à Bordeaux

Ce week-end, petit voyage à Bordeaux. Après un Noël copieux, besoin d’éliminer… et comme une envie de visiter (à nouveau) la ville et de faire du shopping.

C'est quand même beau comme ville ! :) (Image de Bordeaux-tourisme)
C’est quand même beau comme ville ! 🙂 (Image de Bordeaux-tourisme.com)

Et c’est là que j’ai découvert de super boutiques rue Sainte-Catherine, et rues adjacentes. Mention spéciale pour le Comptoir de Mathilde, où on découvre (et goûte) des produits locaux ou tout du moins du sud de la France… j’ai craqué pour les cannelés à l’armagnac (avec modération 😛 ). Pour Bijoux et Cailloux, où comme vous vous en doutez, il y a des bijoux, mais aussi des vêtements très jolis et tendance.

648x415_demarrage-soldes-hiver-2013-a-bordeaux
Rue Sainte-Catherine : il y avait un peu moins de monde que ça, mais il y avait du monde quand même ! 🙂 (photo de 20minutes.fr)

J’ai aussi découvert la boutique de Georges Larnicol, meilleur ouvrier de France, fin chocolatier et pâtissier… Et là, c’est le drame. Parce que tout donnait envie : le pâtissier, breton, met à l’honneur sa région. Il y avait donc des kouign-amman, des kouignettes (petits kouign-amman contenant du caramel au beurre salé, de la framboise, du chocolat… au choix), du chocolat en veux-tu en voilà, et plein d’autres bonnes choses. Pour tout vous dire, les kouignettes, c’est une tuerie ! Dans tous les sens du terme (j’étais venue là pour éliminer, pas pour manger 😛 ) 😉 Je n’ai pas encore mangé le kouign-amman, mais je sens qu’il ne va pas en rester une miette !

IMG_1299

Osez me dire que vous n'auriez pas craqué à ma place ;)
Osez me dire que vous n’auriez pas craqué à ma place 😉

Et puis, faire du shopping, c’est aussi découvrir de nouveaux endroits, comme par exemple, ce centre-commercial en plein air, adjacent à la rue Sainte-Catherine; Son nom : la Promenade Sainte-Catherine (logique…). On y trouve des boutiques que l’on voit partout, mais aussi des boutiques plus rares. Preuve en est avec la boutique Lego. Oui, une boutique Lego, de la marque Lego, avec que des Lego dedans. Et beaucoup d’enfants qui ne veulent plus repartir 😉

Même le bâtiment est atypique !
Même le bâtiment est atypique ! (image de Sud Ouest)

Alors, oui, comme ça, on dirait que je n’ai fait que manger pendant ce week-end, mais ce n’est pas le cas. Je me suis aussi beaucoup baladée (pour éliminer tout ça). Baladée au marché de Noël, baladée sur les quais de la ville, baladée du côté de la cathédrale et de l’hôtel de ville. Et puis aussi pour trouver un restau 😛

Le sapin de Noël devant la cathédrale est magique !
Le sapin de Noël devant la cathédrale est magique ! (et il clignote ^^)

J’ai donc mangé au Ragazzi da Peppone, un restaurant italien, comme vous vous en doutez. Au menu, des pâtes, des pizzas, des escalopes milanaises, des entrées de charcuteries, du tiramisu, de la glace italienne, etc.
Les pâtes sont faites maison, la viande est taillée juste avant d’être servie, de même que le parmesan, le tiramisu est à se damner et la glace est excellente ! 🙂

180s
De très bonnes pâtes italiennes à la carbo (désolée j’avais faim, donc j’ai oublié de prendre des photos 😛 ) (image de Yelp)

Vous l’aurez donc compris, mon voyage à Bordeaux a surtout été fait de gastronomie et de shopping, mais quand même, j’ai bien fait 10 km à pied. C’est une ville agréable, où on prend plaisir à aller, à se balader, à rencontrer des gens 🙂 

Tourisme, Voyage

De retour !

Eh oui, ça y est, mon périple parisien est terminé. Ces deux jours et demi ont été assez denses, avec pas moins de trois visites d’expositions, et quelques petites autres choses.

 

1. L’exposition Game of Thrones

Mon voyage est prévu depuis trois mois environ. Depuis que j’ai mes places, en fait. Ça a été la croix et la bannière pour les avoir, ces places très demandées, et limitées, donc pas question de rater ça. L’exposition de seulement quatre jours se trouve au Carrousel du Louvre. Et miracle, il fait beau !
Une fois sur place, je montre patte-blanche. Les places avec la carte d’identité, puis la fouille des sacs. Bon, c’était prévu. Mais dommage pour les quelques fans venus voir l’expo sans places. Ils sont refoulés à l’entrée, où on leur dit qu’il fallait réserver sur internet, il y a quelques mois.

En arrivant, pas de file d’attente. Je m’amuse quand même à prendre les cordons, à zigzaguer. L’ambiance est bonne, tout le monde est content d’être là, ce qui est agréable. On me distribue des cartes postales des marcheurs blancs et de dragons dès l’entrée, ce qui est très appréciable. On se sent un peu comme des privilégiés.

L’expo en elle-même n’est pas très grande. Les objets issus de la série sont très beaux. On se rend compte de tout le travail accompli par les petites mains des costumiers. Tout est dans le détail, et on en prend plein les yeux.

IMG_1137
La couronne du plus détesté des rois du petit écran, Joffrey Baratheon 😉 (et derrière, la Main du Roi)
IMG_1134
Les détails sur la robe de mariée de Margaery Tyrell qui est encore plus belle en vrai 🙂
IMG_1129
Un des masques des Harpies… Juste impressionnant en vrai !

Il y a aussi les animations. On peut s’asseoir sur le trône, le vrai (bon, en plastique quand même 😉 ), éviter le feu brulant du dragon, ou encore monter sur le Mur, au moyen d’un casque 4D.

C’est très sympa comme expo ! Dommage qu’il n’y ait pas eu plus d’objets toutefois, même si ceux qui y étaient présentés étaient de qualité. Heureusement, il y avait la boutique, en fin (ou début) de parcours 🙂 Brienne et Sansa ont rejoint Jon Snow sur les rayons de ma bibliothèque.

IMG_1214

A la sortie, petite visite de la boutique du Louvre, que je n’avais pas fait la fois précédente. On y trouve des choses un peu chères mais pas mal. Une fois à la caisse la vendeuse m’a fait rire car elle a regardé mon sac griffé Game of Thrones, et m’a demandé si j’avais été à l’expo avec des yeux qui exprimaient la déception de ne pas avoir eu ses places.

2. L’exposition Osiris – Mystères engloutis d’Egypte

On n’en parle pas encore partout, mais Les mystères d’Osiris, la nouvelle expo temporaire de l’Institut du monde arabe, mérite vraiment le détour. Dès la première pièce, une gigantesque statue monopolise d’abord le regard. Regardez-la bien. De loin. De près. De côté. Et regardez autour d’elle. Ce naos reconstitué. Ces pierres… Dans cette pièce comme dans les autres, je découvre ce que tout visiteur peut voir : des pièces encore jamais vues sous nos contrées. Les unes proviennent de fouilles sous-marines, les autres ont été prêtées à l’Institut du monde arabe par le musée du Caire et celui d’Alexandrie. Si comme moi vous vous intéressez à l’Egypte ancienne, allez-y. Il y a vraiment des choses à voir, de la plus minuscule à la plus gigantesque et des choses à comprendre, à commencer par ce qu’étaient les Mystères d’Osiris.

IMG_1194

IMG_1179
Le taureau sacré Hapis… plus grand que moi et la plupart des gens ! (même si ça se voit sur la photo 😛 )

IMG_1166

Bon, le problème, c’est qu’à un moment, il faut sortir. Et comme l’heure de manger est déjà un peu passée, mon ventre me rappelle à l’ordre. Manger ? On va où ? Je mangerais bien au restaurant de l’Institut du monde arabe. Oui, mais, vu le monde qui se presse dans l’entrée… Bon, on sort. Et là, temps pourri, mais alors pourri ! Une brasserie ? Non, pas aujourd’hui. Et là ? Voyons la carte. Cuisine française traditionnelle. Il n’y a pas grand monde à l’intérieur. Juste une famille. La pluie redouble. Entrons. Une blanquette (servie dans une vraie cocotte), un boudin-purée maison agrémenté de vinaigre balsamique, une crème brûlée (avec vrai caramel) et une tatin plus tard (avec vraie crème dans laquelle on peut planter la cuillère), le resto est rempli, et mon ventre aussi. Comment s’appelle cet endroit délicieux à la déco à l’ancienne ? L’AOC. Je garde l’adresse.

IMG_1206
Promis, il n’est pas servi comme ça, c’est moi, affamée, qui l’ai écrasé avant de prendre la photo 😛
IMG_1207
Une magnifique (et très bonne) crème brûlée 🙂
IMG_0677
Une délicieuse tarte tatin faite maison… miam ! Avec de la crème fraiche… re-miam ! 😉

Après la visite de l’expo Osiris et ce moment de gastronomie authentique, direction Notre Dame, toujours sous une pluie battante. Le temps est insupportable, et il y a trop de monde pour faire la queue dehors. Donc direction la crypte de Notre Dame. On retrouve quelques pierres de fondations et des explications sur le passé de la ville de Paris. C’est un peu vieillot, mais intéressant. Et quand je ressors… il ne pleut plus. Alléluia ! 😉

Ensuite, direction la rue Charlot, rue totalement inconnue de moi. Pourquoi aller là-bas ? Je vous avais parlé du fait que je devais récupérer un livre des éditions Lumen dans notre belle capitale. Eh bien c’est chose faite 🙂 le livre 7 Secondes est en ma possession. J’ai cru ne jamais arriver tellement j’en avais marre du temps pluvieux et de l’humidité ambiante. De plus j’avais mal aux pieds (en calculant, dans la journée, j’ai marché environ 12km…). Mais un bon livre en cadeau et un accueil avec buffet de gâteaux, ça se mérite. 

IMG_0693

IMG_1211

3. L’exposition Tatoueurs tatoués

Petite visite de dernière minute au musée du Quai Branly. J’avais vu qu’il y avait cette expo mais j’avais oublié son existence… jusqu’à ce que je voie une affiche avec écrit « Derniers jours ». Elle n’était pas prévue dans mon programme, mais here I go ! Je me gare à côté du Palais de Tokyo sous une pluie battante (bah oui, l’été est fini), en face du musée, qui se trouve de l’autre côté de la Seine.

Bon, je vous avoue que je me suis un peu perdue au départ, vu que le panneau de l’expo temporaire était à l’envers 😉 Mais une fois sur place, j’ai trouvé l’exposition très intéressante. Au début, j’ai toutefois hésité entre vomir et rester fascinée. On trouve en effet des morceaux de peau humaine, et même un avant bras tout sec… Peu ragoutant donc.

IMG_0697
Voici un exemple de peaux humaines tatouées… Beurk beurk beurk >_<

Mais cela passe, et plus on avance dans l’expo, plus on est fasciné. On apprend à connaitre les débuts du tatouage (bien plus vieux que ce que l’on pense !), sa signification au fil du temps, dans les différents peuples.

IMG_0711

IMG_0699

J’ai beaucoup aimé (et je ne suis pas tatouée 😉 ) et vous la recommande ! C’est donc jusqu’au 16 octobre 2015 au musée du Quai Branly.

Tourisme, Voyage

Vacances heureuses

Décidément, je serai souvent partie pendant les vacances cette année ! 🙂 Limoges est une ville très sympa, mais bon, des fois, on s’y ennuie un peu, et du coup on tourne en rond. Surtout quand tout le monde est parti, et que la ville est vide.

Bref, cette fois-ci, je suis partie à la mer, sur la côte Atlantique. Il faut savoir que quand on est limougeaud, c’est là-bas que l’on part, dès sa plus jeune enfance. C’est la mer la plus près (environ 2h30-3h de route). Sinon en Haute-Vienne, il y a toujours le Lac de Saint Pardoux, mais c’est plus près, alors évidemment, c’est beaucoup moins drôle, et moins sympa 😉 : il n’y a pas de vagues…

Cette fois, me voilà donc partie à Ronce-les-Bains, une station balnéaire bien sympathique lorsqu’il fait beau et chaud comme en ce moment. Pour tout vous avouer, je n’ai rien fait de passionnant. Quand on part presque tous les ans au même endroit, on commence à avoir fait le tour des attractions du coin. J’ai donc parfait mon bronzage et mes coups de soleil (j’étais blanche comme un cachet, mais ça c’était avant 😉 ), et j’ai bullé sur les transats de la petite plage privative du resto-bar de l’hôtel. Le pied quoi. Surtout que tout le monde est très sympa, souriant, et je vous recommande donc cet endroit. J’ai bien sûr oublié de vous préciser le nom de l’hôtel…. C’est celui-là même qui a servi de lieu de tournage pour la série de France 2, l’ « Hôtel ! Hôtel de la plââââaaage ! » 😉

Voilà voilà 🙂 J’ai toujours été curieuse de voir comment c’était fait dedans, et ça même avant le début de la série :), quand il s’appelait encore Hôtel de l’embarcadère.

Cette année pas de fête foraine pour moi. Non, mon objectif de cette année, c’était le 1er Festival Pyro-symphonique de Royan. Trois pays étaient en compétition : les Etats-Unis, le Japon et l’Italie. Le public a voté pour son préféré au moyen d’un applaudimètre, et le jury a voté selon des critères donnés au début du festival. And the winner is… (attention spoiler ! 😉 )… le Japon. Quelle surprise ! Ils ont été les plus forts que les autres, plébiscités par le public et le jury, avec des feux en forme de fleurs, de smiley, et de cascades. L’Italie n’était pas en reste, mais bon, c’est le jeu ma pauvre Lucette ! 😉


IMG_0535

IMG_0539
Il y avait plus de 100 000 personnes (!!), et je ne m’attendais pas à ce qu’il y ait autant de monde ! C’était assez impressionnant de voir la plage de la plage de la Grande Conche de Royan remplie à ce point. Il n’y avait plus un mètre carré de libre ! Et quand tout ce beau monde a dû s’en aller en même temps, je ne vous dis pas la cata ! Des gens partout, au même endroit, lâchés. J’ai mis près d’1h30 à sortir du bazar, contre une dizaine de minutes en temps normal…

Bref, je suis partie trois jours, avec l’impression d’y être restée quinze… Le retour à Limoges a été difficile 😉 Mais les vacances, c’est malheureusement fini, et le retour au boulot va être dur 😛 

Tourisme, Voyage

Paris, Episode 2 #2

Suite et fin de mes périples parisiens ! 🙂

Deuxième jour, journée au Louvre. J’étais toujours passée à côté, sans jamais y entrer, c’est fou non? Eh bien c’est chose faite. Et en plus, j’ai vu à peu près tout ce que je voulais voir, et même plus (après 1h30 de queue dehors… heureusement, il faisait beau) : la Joconde, bien sûr, la Vénus de Milo, mais aussi la Victoire de Samothrace, récemment rénovée, et la Liberté guidant le peuple (j’ai sué dessus lors d’un examen de semestre, alors autant voir le tableau en vrai tant que c’est possible).

Une mignonne petite chouette datant de l'Antiquité
Une mignonne petite chouette (Athéna) datant de l’Antiquité
Il Condottiere... bien plus petit que ce je pensais
Il Condottiere… bien plus petit que ce je pensais
IMG_0930
La Victoire de Samothrace, une statue qui m’a toujours fascinée

Petit moment marrant alors que c’est l’heure de manger : la dame qui servait les sandwichs et autres boissons était en galère avec des touristes chinois, qui ne comprenaient même pas l’anglais. Lors que ce fut mon tour, ses yeux se sont mis à briller et je suis presque sûre que j’étais entourée d’un halo, juste parce qu’elle avait un répit avec une française. Elle s’est alors mise à me tutoyer, comme si on se connaissait depuis 20 ans… allez ! Je ne lui en veux pas 😛

A la sortie, petit passage au Pont des Arts…. c’est vraiment laid maintenant, et pour moi, cela n’a plus trop d’intérêt. Mais bon, c’est mieux que s’il s’était écroulé 😛

Le Pont des Arts aujourd'hui... C'était mieux avant
Le Pont des Arts aujourd’hui… C’était mieux avant

Troisième jour, « visite » des Champs Elysées (je sais que j’avais dit que je ne les referais plus avant 15 ans, mais bon, ils restent incontournables) et de certaines boutiques. Puis descente à pied vers le Musée de l’armée. Après une pause bien méritée dans l’herbe, direction les bateaux-mouches. C’est fun, ça donne une autre vision de Paris. On apprend certaines choses et c’est appréciable. En plus, se faire balader pendant 1h, ça fait du bien 🙂

Orsay vu de la Seine
Orsay vu de la Seine

Quatrième jour, direction le musée de paléontologie. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Je sais que je vais voir des ossements, mais c’est à peut près tout. Et pour y avoir des ossements, il y a des ossements ! Des animaux en tous genres, des dinosaures… C’est assez impressionnant à voir. Il y a aussi des organes en bocal, conservés dans du formol, ce qui est à la fois peu ragoutant et fascinant… Là, c’est mon côté morbide qui parle, surtout que l’on trouve aussi des monstres (des êtres à deux corps et une tête) 😉

Changement d'époque !
Changement d’époque !
Une collection impressionnante !
Une collection impressionnante !

Changement de décor total l’après-midi avec la visite de l’expo Gaultier. Elle est construite de la même façon qu’une collection : les débuts du créateur, ses idées, puis les défilés, les stars, pour finir en beauté avec les robes de mariées, et enfin Gaultier lui-même, sous forme de marionnette. C’est à voir, surtout pour les détails des robes et tenues, les différentes matières, et le travail fait par les petites mains, qui est assez impressionnant.

Une création Jean-Paul Gaultier
Une création Jean-Paul Gaultier
Un corset champêtre
Un corset champêtre

Tout ça, sans compter les galères à cause de problèmes de métro (lignes et autres stations fermées), les touristes qui demandent à être pris en photo dans une langue incompréhensible (pour certains je ne sais toujours pas ce que c’était comme langue…), ceux qui demandent leur chemin (en espagnol, cette fois) alors qu’il suffit qu’ils lisent et suivent leur carte (mais bon, ces dames étaient très sympathiques, et tout s’est passé dans la bonne humeur).
Heureusement, j’ai de nouveau pu compter sur mes fidèles baskets, même si par 30°, j’avais un peu chaud aux pieds 😛

Retour à Limoges, en train (dingue, encore à l’heure !), pour ensuite partir vers Brive, pour le Brive Festival (soirée avec les groupes Alb et Shaka Ponk…). La journée a été très longue, forte en émotion, mais géniale 😀

Pour Shaka Ponk, ça donnait ça (ce sont les images d’un autre festival, mais ça ne change pas grand chose – c’est juste mieux en vrai, à la différence que le chanteur était en caleçon) 😉