Livre, Roman ado

Je t’ai rêvé

Vous, les gens normaux, êtes tellement habitués à la réalité que vous n’envisagez pas qu’elle puisse être mise en doute. Et si vous n’étiez pas capables de faire la part des choses ? Jour après jour, elle se retrouve confrontée au même dilemme : le quotidien est-il réel ou modifié par son cerveau détraqué ? Dans l’incapacité de se fier à ses sens, à ses émotions ou même à ses souvenirs, mais armée d’une volonté farouche, Alex livre bataille contre sa schizophrénie. Grâce à son appareil photo, à une Boule Magique Numéro 8 et au soutien indéfectible de sa petite sœur, elle est bien décidée à rester saine d’esprit suffisamment longtemps pour aller à l’université. Plutôt optimiste quant au résultat, Alex croise la route de Miles, qu’elle était persuadée d’avoir imaginé de toutes pièces… Avant même qu’elle s’en rende compte, voilà que la jeune femme se fait des amis, va à des soirées, tombe amoureuse et goûte à tous les rites de passage de l’adolescence. Mais alors, comment faire la différence entre les tourments du passage à l’âge adulte et les affres de la maladie ? Tellement habituée à la folie, Alex n’est pas tout à fait prête à affronter la normalité. Jusqu’où peut-elle se faire confiance ? Et nous, jusqu’où pouvons-nous la croire ?

9782221190241

Voilà un moment que ce livre me faisait de l’oeil avec sa très jolie couverture ! Et ce n’est que maintenant que j’ai réussi à trouver un peu de temps pour m’y pencher ! Mon avis ! 🙂

Alex est une adolescente qui souffre depuis ses 7 ans de schizophrénie. Elle tente de discerner ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas : elle voit et entend des choses qui n’existent pas. Sauf que parfois sa maladie prend le dessus, et c’est pourquoi elle a été obligée de changer de lycée. Elle va y rencontrer Miles, un garçon solitaire et un peu étrange. Serait-il le garçon aux homards rencontré des années plus tôt, ou l’a-t’elle rêvé ?

Ce roman aborde un thème difficile et peu évoqué dans les romans en général. La schizophrénie est quelque chose d’assez lointain pour celui qui ne s’y intéresse pas. On connait tous les symptômes, mais dans Je t’ai rêvé, on a une vision d’une personne qui le vit. Comment faire alors qu’on ne peut pas se faire confiance à soi-même, à ses sens ? Qu’est-ce qui est réel, qu’est-ce qui ne l’est pas ?

J’ai été surprise plus d’une fois. Le personnage principal est le narrateur, donc on croit plus ou moins ce qu’elle voit et entend. Certaines choses n’existent clairement pas, comme par exemple le phénix qui vole au-dessus de son quartier. Par contre, pour d’autres choses, c’est plus compliqué. On est habitué à faire confiance au personnage que l’on suit, à voir par ses yeux. On ne le remet jamais en question. Sauf que là, tout prend une autre proportion, tout est différent.
J’ai aussi eu des coups au coeur : comment ne pas être émue devant tant de souffrances ? Les mots font parfois mal, et l’auteur a pleinement exploité ce côté.

Alex est un personnage touchant. Comme d’autres, elle tente de passer outre sa maladie et de vivre une vie normale d’adolescente. Mais les choses se compliquent lors de crises incontrôlables, malgré les médicaments. Elle est obligée de tout prendre en photo pour distinguer le vrai du faux. Mais parfois, le faux rattrape la réalité, et Alex ne peut rien y faire… Elle tente de garder la face, de rester forte, mais bien souvent, elle craque. Et on la comprend, parce qu’on aurait sans doute fait pareil à sa place.
Le personnage de Miles est aussi un personnage attachant. Enfant battu par un beau-père alcoolique, il s’est enfermé dans une coquille de solitude. Il ne laisse personne l’atteindre. Jusqu’au jour où il rencontre Alex, cette fille différente des autres qui semble le comprendre.

Je vois le rapprochement qui peut être faire avec les romans de John Green : on aborde la maladie, l’adolescence et l’envie de s’en sortir, grâce à l’amour. L’auteur Francesca Zappia a réussi à rendre tout ça pas trop lourd malgré le thème et agréable à lire grâce à une jolie écriture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s