BD & Mangas, Livre, Manga

Be Twin you & me, vol. 1 à 5

Shizuku a beaucoup de mal avec les garçons « canons ». Elle les trouve cruels avec les filles et imbus d’eux-mêmes. Cependant, pour faire plaisir à une copine de classe, elle se résout à adresser la parole au beau et doux Tamaki Yagami. Mais elle se trompe, et va voir son frère jumeau, Kaede ! Aussi brutal dans ses manières que dans son apparence, ce dernier va lui demander d’emblée de sortir avec lui ! Se laissera-telle charmer par l’un des jumeaux Yagami… ?

C’est un vrai plaisir de retrouver les illustrations et les histoires d’amour de Saki Aikawa ! J’avais un peu peur d’être déçue par cette histoire après un troisième tome bof bof de Timeless Romance.

On reste dans quelque chose de très classique par sa forme : un trio amoureux entre deux frères, des jumeaux, et une jeune lycéenne. Pas de quoi casser trois pattes à un canard, pourtant, le charme opère (j’ai lu les cinq premiers tomes d’une traite).

Shizuku est une adolescente de 16 ans allant au lycée. Contrairement à toutes ses camarades, elle n’aime pas les garçons canons. Sans doute la faute à son frère qui fait partie de cette catégorie. Pourtant, un jour, il va falloir qu’elle se confronte à un des frères Yagami… et là c’est le drame.

Elle est gentille et a quand même un peu de caractère. Elle ne pleure pas trop facilement, contrairement à certaines autres héroïnes de Saki Aikawa. Kaede est tout de même un personnage avec un caractère de cochon à qui on a envie de mettre des baffes (pas tout le temps heureusement), donc elle ne s’en tire pas trop mal face à lui.

 

C’est le début d’une belle aventure d’amitié, accompagnée de ses heurts, de sa non-délicatesse de la part de Kaede, de ses hauts, de ses bas ! Et pourquoi pas plus si affinité ! Car quand les jumeaux s’en mêlent, rien n’est simple.

On est dans un shojo après tout ! Tout ça n’est pas très crédible, l’héroïne est un peu naïve, mais c’est pour ça qu’on aime ces histoires 😉

Publicités
BD & Mangas, Livre, Manga, mangas

Timeless Romance, vol. 3

Akari est sommée par le chef des démons de prendre une décision : les rejoindre ou rester avec les humains. Elle passe alors beaucoup de temps à retourner le problème dans sa tête, mais la date butoir approche.
De son côté, il semblerait que Chikage cache un secret… Leur incroyable histoire d’amour fantastique se dénoue enfin !

J’ai été déçue par ce troisième et dernier tome de Timeless Romance !

J’adore pourtant les oeuvres de Saki Aikawa d’habitude. Toutefois, cette fois-ci, j’ai trouvé que les choses allaient un peu vite. Beaucoup de chose sont évoquées dans les deux premiers tomes. Les héros étaient adorables, les méchants avaient des choses à cacher, et un certain suspense s’était installé peu à peu place.

Les vilains, dans ce troisième volume, ne sont pas assez creusés et on ne les voit que finalement peu. Les liens du chef des démons avec le futur ne sont pas abordés, alors que c’est quelque chose que l’auteur nous faisait miroiter. Il ne pose que peu de soucis à nos héros (hormis un massacre d’humains rapidement passé).

Il y a une tentative de rebondissement avec un gentil qui est en fait méchant. Certes, je ne l’avais pas vu venir, mais cela n’apporte pas grand chose à l’histoire. J’aurai préféré avoir des détails de ce qui est abordé dans les deux tomes précédents plutôt que ça.

Heureusement, Akari, l’héroïne, est un personnage agréable et malin. Un peu naïf, mais mignon. Elle fait ce que l’on attend d’elle, c’est une héroïne forte.
Mais sa relation soudainement au beau-fixe avec Chikage est assez étonnante. Le jeune homme se fichait éperdument d’elle jusqu’ici, et d’un coup, il tombe amoureux d’elle. Cela est assez déconcertant…

La fin, bien qu’étant loin d’être une surprise, est plutôt réussie. Un tome supplémentaire n’aurai toutefois pas été de trop pour avoir toutes les explications que l’on attendait !

Ce troisième tome est donc complètement bâclé, et me laisse un goût de déception. Dommage car j’avais adoré les deux premiers tomes ! 🙂

BD & Mangas, Manga

Bad Boyfriend – Suite et fin

Ayano et Kagura sont ensemble depuis un an maintenant, et lent le parfait amour. Cependant, ils n’ont encore jamais dépassé le stade du bisou ! Ayano doit-elle remettre en question ses charmes féminins ?
Arrive alors Yoneda, qui a des vues sur Kagura… Et de son côté, Monsieur Narumi n’a pas dit son dernier mot non plus !
Devant cet a ux de prétendants, nos deux héros préserveront-ils leur relation !?

bad-boyfriend-2-soleil

Ce second tome de Bad Boyfriend signe la fin de cette histoire de Saki Aikawa.

Pour rappel : Ayano, élève très sérieuse, est déléguée de sa classe et du comité des élèves. Lors d’une soirée qui signe la fin d’un évènement sportif, elle boit un peu trop. Et là, elle se réveille dans le lit du successeur d’un des gangs les plus craint de la ville. Une histoire d’amour nait alors entre les deux protagonistes.

J’ai préféré ce second tome au premier ! Sans doute parce qu’il est un peu moins classique que le premier, et beaucoup plus drôle. On retrouve quand même le coup de la fille (ou du mec) qui arrive pour piquer le petit copain (ou la petite copine) de l’autre. C’est drôle, on espère que l’élément perturbateur va vite s’en aller, que tout redevienne beau et rose. 

Bref, c’est du shojo classique mais agréable, léger et drôle ! A lire lorsque le blues n’est pas loin 🙂

Livre, Manga, mangas

Bad Boyfriend

Durant la fête de clôture d’un tournoi sportif, Ayano, présidente du conseil des élèves, se retrouve à boire plus que de raison. Le lendemain, elle se réveille dans le lit de Kagura, un autre élève de sa classe, mais aussi le successeur d’un fameux gang Yakuza ! Ayano s’en veut d’avoir fait une telle chose avec un si mauvais garçon, mais pour une raison inexplicable, son cœur s’emballe pour lui…

bad-boyfriend-1-soleil

Ce n’est pas le meilleur Saki Aikawa, mais sans doute le plus original dans son scénario. Jusque là, on avait deux jeunes et beaux lycéens qui se battaient pour la même fille, souvent évoluants dans des environnements sportifs. Pour Bad Boyfriend, c’est un peu différent, étant donné que l’héroïne, Ayano, se réveille dans le lit de Kagura après une soirée arrosée (après un évènement sportif, certes). Que s’est-il passé ? Pourquoi est-elle là ? Elle ne le sait pas. Surtout qu’elle ne connait Kagura que de vue, ne lui a jamais parlé étant donné qu’il lui fait peur. Ce dernier est l’héritier d’un gang de yakuzas, et est loin d’être populaire au lycée.

Ayano tombe amoureuse de Kagura en même pas un chapitre, ce que je trouve un peu gros, mais bon, c’est un shojo, donc ça passe.
Les choses vont un peu trop vite à mon goût. Rien qu’avec ce premier tome, un an se passe. Chaque chapitre est très découpé, et rapidement on se rend compte que le chapitre 1 = la rencontre, le chapitre 2 = 1 mois plus tard, le chapitre 3 = 6 mois plus tard et  le chapitre 4 = 1 an plus tard. Je trouve ça dommage, car j’aurais aimer voir leur évolution sur un temps plus court, ou du moins plus rapproché. Les épisodes auxquels on assiste semblent plus anecdotiques qu’autre chose.
C’est sans doute que je me suis trop habituée aux longues séries qui prennent leur temps pour poser leur intrigue 😉

L’auteur n’épargne rien à ses personnages, utilisant tous les codes des shojos pour les faire souffrir. Chaque chapitre est une aventure pour Ayano et Kagura, qui souvent se fini dans les larmes. Heureusement, il y a des choses assez comiques qui allègent le tout 😉

Malgré le fait que ce ne soit pas le meilleur manga de cette auteur, j’ai bien aimé ce premier tome. J’attends le second (et dernier) dont la date de sortie est prévue en novembre.