Film, Films, Série télé, Séries TV & Films, Teaser - Trailer

Trailers Superbowl

Comme tous les ans, le Superbowl est l’évènement américain de l’année. Du sport, des sportifs, de la sueur, des publicités hors de prix et des bandes-annonces pour les prochains blockbusters.

Cette année, presque que des suites, avec :

  1. Pirates des Carïbes 5 : La vengeance de Salazar

Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient des informations précieuses. Cet artefact légendaire, qui donne tous les pouvoirs sur les océans, est leur seul moyen d’échapper aux fantômes du redoutable Capitaine Salazar, échappés du Triangle des Bermudes pour éliminer tous les pirates des océans.

2. Fast and Furious 8

Maintenant que Dom et Letty sont en lune de miel, que Brian et Mia se sont rangés et que le reste de l’équipe a été disculpé, la bande de globetrotteurs retrouve un semblant de vie normale. Mais quand une mystérieuse femme entraîne Dom dans le monde de la criminalité, ce dernier ne pourra éviter de trahir ses proches qui vont faire face à des épreuves qu’ils n’avaient jamais rencontrées jusqu’alors. 

3. Les gardiens de la Galaxie 2

Les Gardiens de la galaxie 2 poursuit les aventures de l’équipe alors qu’elle traverse les confins du cosmos. Les gardiens doivent combattre pour rester unis alors qu’ils découvrent les mystères de la filiation de Peter Quill. Les vieux ennemis vont devenir de nouveaux alliés et des personnages bien connus des fans de comics vont venir aider nos héros et continuer à étendre l’univers Marvel.

4. Transformers 5

The Last Knight fait voler en éclats les mythes essentiels de la franchise Transformers, et redéfinit ce que signifie être un héros. Les humains et les Transformers sont en guerre, Optimus a disparu. La clé pour sauver notre futur réside dans les secrets enfouis du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre. La sauvegarde de notre monde repose sur les épaules d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Vient un moment dans la vie de chacun où nous sommes appellés à changer les choses. Dans Transformers: The Last Knight, les proies vont devenir des héros. Les héros vont devenir des méchants. Un seule monde survivra : le leur, ou le notre.

Mais aussi quelques films très attendus :

  1. Ghost in the Shell

Le Major, hybride humain-cyborg – première du genre – est un agent spécial à la tête de l’unité d’élite Section 9. Chargée d’arrêter les plus dangereux criminels et extrémistes, la Section 9 va affronter un ennemi dont l’unique but est d’anéantir les avancées en cyber technologie de la société Hanka Robotic.

2. Baywatch

Le légendaire sauveteur Mitch Buchannon  est contraint de s’associer à une nouvelle recrue, Matt Brody, aussi ambitieux que tête brûlée ! Ensemble, ils vont tenter de déjouer un complot criminel qui menace l’avenir de la Baie…

3. Life

Après une expédition sur Mars, une équipe de la station spatiale internationale découvre qu’un des échantillons ramenés contient des traces de vie…

4. Logan

Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

La bande-annonce alléchante de la saison 2 de Stranger Things  a aussi été dévoilé :

A Hawkins, en 1983 dans l’Indiana. Lorsque Will Byers disparaît de son domicile, ses amis se lancent dans une recherche semée d’embûches pour le retrouver. Dans leur quête de réponses, les garçons rencontrent une étrange jeune fille en fuite. Les garçons se lient d’amitié avec la demoiselle tatouée du chiffre « 11 » sur son poignet et au crâne rasé et découvrent petit à petit les détails sur son inquiétante situation. Elle est peut-être la clé de tous les mystères qui se cachent dans cette petite ville en apparence tranquille…

*(Les résumés de cet articles sont issus de Allociné)
Livre, Roman ado

Red Queen

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

red-queen,-tome-1-576564-250-400

Royaume de Norta. La société dans laquelle vit Mare Barrow est divisée en deux catégories. D’un côté les Argents, les nobles qui obtiennent tout ce qu’ils veulent, et de l’autre, les Rouges, les pauvres qui ont du mal à survivre, et que l’on envoie au front. Mare fait partie de cette seconde catégorie. C’est une voleuse de 17 ans dont la vie est loin d’être facile. Sauf qu’un jour, elle tente de voler la mauvaise personne… Le prince héritier Cal. Commence alors pour Mare une vie à laquelle elle ne s’attendait pas : une vie à la cour royale, où tout n’est que faux-semblants et trahisons.

Red Queen est le premier tome d’une saga écrite par Victoria Aveyard. L’auteur a su créer un vrai univers, riche, plein de surprises. D’un côté la population qui tente de survivre par tous les moyens, alors que l’on envoie les adolescents et les adultes à la guerre. De l’autre côté, un monde fait de richesses, mais où tout semble empoisonné : ils se font la guerre entre eux, prêts à prendre le pouvoir dès qu’il y en a un qui trébuche.
Ce roman ressemble toutefois à un mélange d’Hunger Games, de La sélection ou encore de Red Rising. Cela ne m’a toutefois pas vraiment dérangée, même si cela est perturbant par moment. 

Mare est un personnage plutôt fort. Elle se retrouve plongée de force dans un univers qui n’est pas le sien. Rouge avec des pouvoirs parmi les Argents, elle tente de se faire une place alors que les conflits entre les deux groupes montent de plus en plus, notamment avec l’apparition de la Garde Ecarlate. Elle peut cependant compter sur le soutien de Maven, le second prince, à qui elle est fiancée de force.
J’ai toutefois trouvé que les autres personnages n’étaient pas assez travaillés. Ils sont plutôt insipides, les méchants pas assez méchants (sauf la reine peut-être), les princes sont sans vrai charisme, et j’attends de voir plus de la Garde Ecarlate… Bref, moyen.

J’ai bien aimé ce roman, mais sans plus. Contrairement à Mare, il n’a pas fait des étincelles. Le début est pas mal, le milieu un peu creux. Seule la fin est réussie : c’est là que se concentre toute l’action, tout ce qui est intéressant, et tout ce que l’on attendait depuis 200 pages. N’importe qui peut trahir n’importe qui. Je n’ai pas été totalement surprise par cette fin toutefois, la voyant arriver « grosse comme une maison ».
Ce roman reste bien écrit, mais le style n’a rien de particulier, rien d’absolument remarquable.

Je vais lire le tome 2, Glass Sword, mais ce ne sera sans doute pas une des mes lectures prioritaires ! 🙂

Livre, Roman

After, saison 5 : After Ever Happy

La vie n’a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu’il n’aurait pu imaginer, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ?

Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l’une de l’autre. Et Tessa n’est plus la douce et gentille fille qu’elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu’il n’est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d’Hardin et sait qu’elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d’elle.

Mais plus le passé d’Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n’est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l’abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?

103256877_o

Après avoir appris qu’on lui avait menti pendant toute sa vie, Hardin pète les plombs. Et cette fois, il emmène Tessa dans sa chute. Alors que la jeune fille a besoin de lui, il est incapable de l’aider. Le couple se remet en question sur son avenir, quitte à perdre tout ce qu’ils avaient construit jusque là…

J’ai mis un moment à finir ce cinquième et dernier tome. Non pas parce que j’ai voulu le faire durer, comme je le fais souvent, mais parce que je l’ai trouvé ennuyeux. C’est clairement le tome de trop. Anna Todd aurait largement pu enlever 300 pages sur les 520 que compte le roman. C’est toujours la même chose, les mêmes pensées, on tourne en boucle, ce qui fait qu’au bout d’un moment, on se lasse.

J’ai toutefois tenu à lire le roman jusqu’au bout, pour connaitre le fin mot de l’histoire. Une fois la fin arrivée, je n’ai même pas pu vraiment l’apprécier tant le soulagement de finir le livre a pris le pas sur le reste.
Et puis, l’auteur a coupé les derniers chapitres en plusieurs parties, ne donnant que quelques détails avant de passer 1, 2 ou 6 ans plus tard… J’aurais préféré qu’elle se concentre plus sur ces évènements là plutôt que tout le blabla qui précède.

Bref, je suis plus que déçue par cette fin de saga ! Cela ne me donne pas forcément envie de découvrir Before, l’histoire du point de vue d’Hardin, ni Landon

Livre, Roman

Marked Men, Saison 1 : Rule

Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.

Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des percings et les cheveux de toutes les couleurs.

Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et rien ne sera plus jamais comme avant…

Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.

Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?

9782755617498

Marked Men, saison 1, est le premier roman que je lis de Jay Crownover. Et sous ce prénom se cache une femme ! Une femme qui aime les tatouages, les piercings et le rock. Cela se ressent tout au long de la lecture, avec de nombreuses références et termes techniques ayant rapport au monde des tatoueurs, et tout ça dans une ambiance rock’n roll.

Il s’agit d’un roman à deux voix : d’un côté Rule Archer, 22 ans, tatoué, piercé, tatoueur, séducteur, de l’autre côté Shaw Landon, 19 ans, de bonne famille, étudiante en médecine. Ils se connaissent tous les deux depuis plusieurs années, grâce à Remy, le frère jumeau de Rule, décédé par la suite dans un tragique accident de voiture.

Rule est un personnage attachant. Dès le premier chapitre, je l’ai trouvé intelligent et juste. Ses actions sont loin d’être exemplaires, à cause (grâce ?) à sa volonté de se sentir libre, indépendant, sans attache. La faute à ses parents, et surtout à sa mère, qui lui mettent sur le dos la mort de son frère jumeau Remy. Il attire toutes les jolies (et moins jolies) filles qui trainent dans le coin, grâce à son charisme. Sa vie est faite d’alcool fort, de sexe, de tatouages, de vide. Pourtant, même si sentimentalement, Rule est inaccessible et fait n’importe quoi, il est plus que clean dans son boulot. Tatoueur, il est sérieux, est à l’heure, s’occupe de ses clients. Et même Shaw n’arrive pas à le déconcentrer ! C’est un peu un grand écart dans sa personnalité, mais cela permet de l’apprécier encore plus je crois.
Shaw, quant à elle, est aussi un personnage attachant. Elle est un peu construite sur le même modèle que Rule, bien que tout à fait à l’opposé pour le caractère. Petite fille de riches qui ne se sont jamais occupés d’elle, elle a trouvé chez les Archer la famille qu’elle n’a jamais eu. Remy (le jumeau si vous avez suivi 😉 ), Rome (le génial grand frère militaire), Dave, Margot (les parents) : ils se sont tous occupés d’elle. Pas Rule, bien évidemment, déjà rebelle à cette époque. Pourtant, c’est de lui dont tombe amoureuse immédiatement Shaw, dès leur première rencontre. Les années passent et le garçon reste inaccessible, mais Shaw s’évertue à ressouder une famille qui s’est déchirée à la mort d’un des siens. Quitte à en souffrir, à faire passer les intérêts des autres avant les siens. Shaw est un personnage gentil, généreux, touchant, qui se laisse parfois monter sur les pieds. Grâce à elle, Rule va s’ouvrir au monde pour devenir meilleur, et découvrir des sentiments qui lui étaient jusqu’alors inconnus.

J’ai trouvé que ces deux personnages sont trop mignons ensemble. Leur relation est semée d’embûches et n’est pas de tout repos ! J’ai adoré suivre leur histoire. Dès les premiers chapitres, l’émotion est là.
Ils sont entourés par des personnages secondaires tout aussi addictifs : j’ai beaucoup aimé la meilleure amie et colocataire de Shaw, les potes de Rule et Rome qui est un personnage génial. Par contre, j’ai détesté les parents de Shaw, qui sont affreux et calculateurs, ainsi que Gabe, l’ex de Shaw… en même temps, c’est le vilain de l’histoire, donc c’est logique 😉

Les chapitres sont plutôt long, alternant Rule et Shaw, ce qui permet de lire le roman assez vite. On a toujours envie de savoir ce que l’un pense des actes de l’autre, ce qu’il va se passer ensuite. J’ai juste trouvé que les 50 dernières pages étaient de trop, un peu prise de tête. Les personnages sont indécis, et cela fait un rebondissement de trop dans une histoire déjà bien riche.
L’écriture de Jay Crownover est assez addictive, riche, et bien souvent, je me suis retrouvée à lire à des heures plus tardives que je ne l’aurais voulu ! 😉

J’ai donc eu beaucoup de plaisir à lire ce premier tome de la saga Marked Men ! Je m’en vais découvrir avec un intérêt certain Bax, héros d’une autre saga de Jay Crownover, Bad Amour Interdit, en attendant la sortie du second tome.

Livre, Roman

Ancestral

Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d’envahir la Nouvelle Angleterre. Ça tombe bien, avec la disparition de Raphael, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j’avais besoin ! Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d’organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi, il va falloir la jouer serré !

rebecca-kean,-tome-4---ancestral-3455072

Ce quatrième tome suit directement ce qu’il se passe à la fin du trois : l’armée du Mortefilis est sur le point d’attaquer le clan des vampires du Vermont. Raphael a confié à Rebecca le soin de s’occuper de son clan pendant son absence… et les choses sont sur le point de se gâter ! Mais ce n’est pas tout : un serial killer traine dans le coin et est des plus redoutable et mystérieux. Rebecca ne sait donc plus trop où donner de la tête ! Qui aurait cru que le Vermont puisse être aussi mouvementé ? 

J’ai mis un peu de temps à rentrer dans ce quatrième tome. Du coup, pendant un tiers du roman, je me suis ennuyée, je n’étais pas en phase avec les personnages, avec ce qu’ils disaient et ce qu’ils faisaient. Pourtant, Cassandra O’Donnell n’a rien changé de ce qui fait le succès de sa saga : de l’action, beaucoup de bagarres, beaucoup d’humour et des enquêtes.

Mis à part ce petit moment de faiblesse, j’ai beaucoup aimé ce tome, tout comme les précédents. 
Rebecca est un personnage assez passionnant : elle ne cesse d’évoluer et donc ne cesse de nous surprendre. Alors que dans le premier tome de la saga, c’est une tueuse de sang froid, désormais, elle fait preuve d’émotions et d’attentions envers les gens qu’elle côtoie. Des gens qu’elle aime.

On retrouve dans ce tome la structuration à laquelle l’auteur nous a habitués : une enquête sanglante que doit résoudre notre sorcière de guerre préférée. Cette fois-ci, on se retrouve dans le clan des muteurs (métamorphes).
Et bien évidemment, on retrouve l’écriture pétillante de Cassandra O’Donnell. J’adore toujours autant les joutes verbales et les dialogues piquants. J’adore aussi l’univers qu’elle a créé, et c’est toujours un plaisir de retrouver ses romans. Elle nous parle de créatures auxquelles on n’est pas forcément habitué. Et les liens qu’elle crée entre les personnages sont plutôt géniaux.

C’est passionnant, c’est palpitant et la fin est juste dingue ! Bref, j’avais mal commencé ce tome, mais pour au final ne pas être déçue du tout. Je m’attaque de ce pas au tome suivant 🙂

***

L’auteur a écrit deux chapitres qui se passent entre le tome 4 et le tome 5. Il s’agit de dialogues croustillants entre Leonora, la fille de Rebecca Kean, et William, Alpha du clan des loups-garou, futur chef :

Rebecca Kean, tome 4.5, chapitre inédit n°1

Rebecca Kean, tome 4.5, chapitre inédit n°2

Film, Films

Star Wars VII – Trailer

Da da da da dada da dada… Un nouveau trailer de Star Wars VII est sorti il y a quelques jours, à l’occasion du Thanksgiving Day ! Et c’est au son de la Marche impériale que celui-ci commence… Frissons garantis ! 🙂

Il y a plein d’images inédites, avec des méchants près à en découdre avec les troupes du First Order, pour terminer ce que Dark Vador avait entreprit. Vite vite vite, le 16 décembre, c’est bientôt 😉