Livre, Roman ado

First Love

Axi, seize ans, est une fille bien sage et bonne élève. Surtout pas du genre à s’attirer des ennuis. Alors, forcément, quand elle propose au beaucoup moins raisonnable Robinson, son meilleur ami, de sécher les cours et fuguer pour traverser les Etats-Unis, il n’en croit pas ses oreilles. Il se laisse finalement convaincre quand il comprend que le projet de son amie est mûrement réfléchi : des étapes sont prévues, elle a rassemblé du matériel et surtout économisé depuis cinq ans en faisant du baby-sitting pour payer les trajets d’autocar et les dépenses courantes. Robinson, secrètement amoureux, accepte. Il modifie cependant la nature du voyage en volant une Harley Davidson. Puis, il volera une voiture, et ainsi de suite. Rapidement grisés par le vent d’indépendance qui souffle sur leur épopée, les adolescents laissent les problèmes de leur quotidien loin derrière eux. 

logo_312186-500x795

Axi, 16 ans, décide de partir faire un road-trip à travers les Etats-Unis. Avec elle, elle emmène Robinson, celui qui compte, son meilleur ami, celui qui va devenir son premier amour. Ils décident d’abandonner leur quotidien, leurs familles bancales, afin d’accomplir quelque chose qu’ils ne comprennent pas sur le moment.

En commençant First Love, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, même si le titre est assez explicite. J’ai déjà lu du James Patterson, mais dans des styles assez différents (science-fiction pour ado avec Maximum Ride, ou roman à destination des adultes avec Rendez-vous chez Tiffany). L’histoire est déjà plutôt déjà-vu : deux adolescents décident de s’enfuir pour accomplir un road-trip aux Etats-Unis.

L’originalité de ce roman réside dans sa forme : une sorte de journal de bord qui nous rapporte les aventures d’Axi et de Robinson, son meilleur ami. Ce que j’ai apprécié, ce sont les photos qui nous accompagnent tout au long de notre lecture, comme si les personnages existaient vraiment, comme s’ils avaient réellement accompli leur long voyage à travers les States.

Axi est une adolescente plutôt sérieuse, qui ne rate jamais de cours. Oui mais quelque chose a changé en elle : après avoir perdu sa petite soeur morte d’un cancer, avec une mère qui est partie et un père alcoolique, elle a un grand besoin d’air frais, d’autre chose. Sans aucun doute d’amour, de liberté, d’adrénaline. Un amour que seul Robinson peut lui donner…
Robinson est un personnage un peu mystérieux. Charismatique, séducteur, avec un bagou pas possible, il plait à tout le monde. Pourtant, il ne semble pas avoir de famille proche, ou du moins, il ne veut pas en parler. La seule personne à laquelle il semble tenir, c’est Axi.

L’histoire reste quant à elle un peu trop classique et déjà-vu. Bien évidemment, vu le titre, on se doute que les sentiments des deux jeunes gens naissent et s’épanouissent tout au long de leur voyage, tout long de leurs aventures, de leurs délits. Car oui, leur road-trip ne va pas se passer comme prévu.
Il y a toutefois quelque chose que je n’avais pas vu venir, c’est le côté un petit peu Nos étoiles contraires de John Green. Je n’en dirai pas plus car ce serait révéler une grosse partie du roman, et j’en ai déjà trop dit.
Pour le côté romance, je trouve que c’est un peu raté : je n’ai pas ressenti de « vrai » amour d’Axi pour Robinson, il manque quelque chose. Le ton reste assez plat, ce qui est un peu dommage. La fin est toutefois pleine d’émotion et rattrape ce qui a été raté… ouf ! 🙂
Pour moi, James Patterson a mis l’accent sur le road-trip. Et là, par contre, ça donne envie de faire pareil, de prendre son baluchon, de partir loin.

Publicités
Livre, Roman ado

Double Sens

Leur road-trip aurait dû être parfait… s’ils n’avaient pas rompu quelques jours plus tôt ! Pour Jordan, Courtney a renoncé à sortir avec son meilleur ami alors qu’elle avait enfin décidé de sauter le pas. Et voilà que Jordan l’a trompée avec une autre sur Internet. Enfin, trompée… pas vraiment, puisqu’il a rompu avec Courtney avant. Mais ça n’excuse rien ! Et il faut encore qu’ils traversent les Etats-Unis ensemble. Trois jours dans la même voiture… L’enfer. Selon Jordan, Courtney…- est psychorigide- et elle est flippée (c’est vrai)- et en plus elle écoute de la musique pourrie (de la pop !) Jordan a trahi Courtney. Enfin, pas vraiment. Il avait de bonnes raisons de la quitter. Mais il n’a pas le droit de les lui dire… Alors à la place, il s’est inventé une fausse petite amie. Et le comble, c’est qu’il l’aime encore, c’est évident. Selon Courtney, Jordan…- est un menteur- et il est toujours en retard (c’est vrai)- et en prime, il écoute de la musique pourrie (du rap !).

81dsadraK6L

Double sens est un livre qui se lit assez vite. Il raconte l’histoire de Jordan et Courtney, jeune couple d’adolescents. L’écriture de l’auteur est plutôt simple, mais agréable.

L’histoire alterne entre le présent (le road trip entre ex) et le passé de nos deux héros. Jordan et Courtney ont rompu il y a deux semaines, mais ont tenu à faire ce voyage vers l’université de Boston… Enfin, Courtney est obligée de faire ce road trip prévu depuis longtemps. Après s’être faite larguer en beauté pour une autre, elle n’a aucune envie de partir avec Jordan à Boston, ce que l’on peut comprendre.
Bien évidemment, les choses ne vont pas se passer simplement, cela aurait été trop facile. Eh oui, parce que, même séparés depuis deux semaines, les personnages s’aiment, mais ne veulent pas le reconnaitre. Ce voyage n’est pas de tout repos.

Courtney, 17 ans, est un personnage que j’ai trouvé insupportable dès la première page. Toujours à se plaindre, à ne pas savoir ce qu’elle doit, ni ne veut faire. Elle est le cliché de la jolie fille asociale qui n’a connu que très peu de garçons dans sa vie.
Jordan, 18 ans, quant à lui, est plutôt sympathique, même si par moment, ses hormones parlent pour lui, ce qui le rend pénible. C’est le cliché du mec populaire sympa, qui sait et aime en profiter.
Contre toute logique, ils vont se plaire… Oui sauf que le couple qu’ils vont former manque cruellement de maturité par moments. Ils agissent comme deux gamins qui ne réfléchissent pas. Et ce ne sont pas leurs amis, J.B., Lloyd et Jocelyn, qui vont les aider…

Malgré cela, l’auteur a su inclure des éléments dans son histoire qui m’ont poussée à continuer le livre. Notamment les motifs de la rupture de Courtney et Jordan. Cette partie là du roman est un peu plus profonde, et c’est sans doute ce que j’ai le plus aimé.

Malgré ces éléments, on sait toutefois comment l’histoire va se finir dès la lecture de la quatrième de couverture. On n’a pas trop de surprise de ce côté là, et c’est dommage.

Pas de prise de tête, une histoire pas compliquée, une écriture simple : cela en fait un livre parfait pour l’été, à lire sur la plage.