Livre, Roman ado

La Magie de Paris, t2 : Le Calme et la Tempête

Parfois l’ennemi n’est pas celui que l’on croit…
Alors qu’ils tentent de refermer une faille maléfique, Chloé, Thomas et David tombent dans le passage et se trouvent catapultés dans un univers parallèle… celui des démons qu’ils combattent sur Terre. À leur grande surprise, ce monde n’est pas si différent du leur. Et si on leur mentait depuis le début ?

Après le très bon premier tome de La Magie de Paris, je me suis lancée dans la lecture du second ! Je ne pouvais pas attendre plus longtemps de connaître la suite 😉

Chloé tente de vivre comme elle le peut après les révélations qui lui ont été faites. Enfin… façon de parler. Les Mages, les Goules, les combats de Chevaliers (ou Mousquetaires), la magie, tout ça, elle ne l’avait pas prévu. Pourtant, l’aventure ne la quitte pas, maintenant qu’elle y a goûté. Elle fait équipe avec Thomas, David, mais aussi Cassandre, afin de surveiller la faille de leur lycée. Sauf qu’un autre danger guète…

J’ai autant adoré ce tome-ci que le premier ! On est embarqué du début à la fin dans une aventure très prenante, où tout n’est que mystère, action, combats, magie. Bref, un tourbillon de choses ! De choses très agréables à découvrir 🙂

Chloé a donc appris la vérité sur le lien qui la lie avec Thomas. Quelque chose d’horrible. Un truc dont je ne vais pas vous parler ici, no spoiler. Mais c’est pas beau. Elle continue pourtant sa quête de Mousquetaire : elle doit protéger Thomas, son Mage, des Goules qui apparaissent dans Paris. 

Sauf que quand une Goule plus forte que les autres arrive, Apophis, tout ne va pas se passer comme prévu. Michael, le grand chef des Mages, va alors leur mettre David dans les pattes. Pas facile quand on veut outrepasser les ordres d’un vieux croulant (enfin pas si croulant que ça). Mais David, ce preux (hum) Chevalier est craquant, mystérieux, beau, musclé, alors on ne dira rien 😉 Non, je ne craque pas pour lui, pas du tout. Et pas du tout comme Chloé et Celia, une de ses meilleures amies.
Surtout que Cassandre (grrrr), la Mage de David, vient ajouter son grain de sel à cette histoire. Elle est désagréable au possible, j’ai eu envie de lui tordre le cou plus d’une fois !

On reprend l’histoire là où elle s’était arrêtée dans le tome précédent. L’univers créé est prenant, et par moment, je n’arrivais pas à arrêter ma lecture. Dur quand on doit aller bosser le lendemain. Mais tout cela n’est pas grave ! Car j’ai eu là un livre qui nous emmène vers des choses inattendues. 
Je ne voyais pas trop ce que l’auteur pouvait nous raconter dans ce second tome, mais il a réussi à me surprendre. J’espère que le troisième sera à la hauteur de ce qui est annoncé, car l’épilogue est canon.

Les éléments principaux du premier tome sont repris. Les personnages sont égaux à eux-mêmes, à faire des vannes foireuses. Les personnages secondaires ne sont pas oubliés, pour notre plus grand plaisir. La romance naissante entre plusieurs d’entre eux. Le meilleur a été gardé, le tout fonctionnant très bien.

Un nouveau méchant, de nouveaux mystères, des choses qui restent encore floues, et d’autres pas encore résolues. Voilà ce qui vous attend dans ce second tome. Autant vous dire que j’attends la suite avec une impatience grandissante ! 🙂

Publicités
Livre, Roman ado

La Magie de la Paris, t1 : Le coeur et le sabre

Du haut de son mètre quatre-vingt trois, Chloé est capable de vaincre n’importe qui à l’escrime.

Mais lorsqu’elle aide Thomas, un garçon de sa classe, attaqué par une étrange créature, sa vie bascule. Gravement blessée, elle perd connaissance.

A son réveil, son corps ne conserve aucune trace de ce combat et elle se sent… différente et plus puissante. L’heure des révélations a sonné : Thomas possède des pouvoirs magiques et, pour la sauver, il a utilisé un rituel interdit qui l’a liée à lui.

Devenue sa protectrice contre son gré, Chloé va découvrir le monde des Mages. Un monde fait de duels à l’épée, de courses sur les toits, de puissants sortilèges et d’ennemis implacables.

Un monde dans lequel elle n’a pas sa place.

C’est avec un réel plaisir que j’ai retrouvé la plume d’Olivier Gay ! Après sa super saga Le Noir est ma couleur, j’avais hâte de découvrir une nouvelle histoire avec de nouveaux personnages 😀

Chloé, parisienne, fait partie du club d’escrime de son lycée. Elle est plutôt douée et va bientôt devoir aller aux régionales. Très grande (1m83), elle n’aime pas son physique car elle se fait remarquer et n’est pas très dégourdie. Pourtant, un soir où elle est restée plus tard que les autres à s’entrainer, sa vie va  changer du tout au tout. Le nouveau du lycée, Thomas, va entrer dans le gymnase, poursuivi par de mystérieux hommes en capes…

J’ai beaucoup apprécié ma lecture ! Tout d’abord parce que l’héroïne s’appelle comme moi. Oui, c’est beau. Je ne fais pas 1m83, je ne fais pas d’escrime (n’en ferai sans doute jamais), mais par certains moments je me suis reconnue en elle. Jusqu’au moment où Thomas fait son entrée dans l’histoire.

C’est à ce moment là que le côté fantastique arrive dans l’histoire. Car Thomas n’est autre qu’un mage poursuivi par des goules. Pendant tout le roman, il reste assez mystérieux, cachant ses secrets. Des secrets qui ne lui appartiennent pas. La vie de Chloé va être liée à la sienne suite à un léger accident : une des goules a malheureusement mis son épée dans le coeur de la jeune fille, qui va par conséquent mal réagir et mourir. Oui tout simplement, c’est bête.

Franchement, j’ai adoré ce roman ! Après une légère déception sur Faux frère, vrai secret, j’ai retrouvé des choses que j’ai aimé. Le côté urban fantasy est bien mis en avant avec des gentils mages contre des vilaines goules qui arrivent à Paris. L’univers créé est largement crédible et j’y ai cru pendant toute ma lecture : on retrouve comme dans les autres romans de l’auteur plein d’éléments de la vie de tous les jours, des références à la pop culture.

Les personnages sont attachants (bon sauf le chef Mickael, et peut-être un peu David, même si ce dernier m’intrigue), j’ai presque envie de devenir amie avec eux pour vivre plein d’aventures flippantes. Car oui, c’est en réalité flippant : se faire filer par une goule, non merci.

Chloé est une héroïne forte, qui sait se battre (enfin un peu), et tente d’épauler aussi bien qu’elle le peut Thomas. L’histoire est servie par une écriture dynamique et on ne s’ennuie pas une seule seconde. L’action est quasi présente à toutes les pages, les choses ne tournant pas forcément comme on l’espère. L’humour, arme secrète de l’auteur, est aussi très présente et plus d’une fois j’ai éclaté de rire.

Il y a un petit côté romance que j’aimerais voir évoluer. Ce n’est pas le sujet principal, mais c’est mon côté fleur bleue qui veut ça 😉

C’est un roman pour ados qui se lit très vite et qui en ravira sans doute plus d’un (dont moi) ! Je le conseille et me hâte de lire la suite qui est déjà sortie 😉

Livre, Roman ado

Le Piège

Manon et Alexandre se trouvent à Nice chez les Mages Noirs. Ils espèrent qu’ils aideront la jeune fille à maîtriser ses nouveaux pouvoirs, qui ont atteint leur apogée. Mais quand elle comprend qu’ils l’utilisent à son insu, elle préfère fuir. Avec Alexandre et trois jeunes Mages, elle décide de se rendre à Rome afin de découvrir la source du pouvoir noir et de retrouver sa liberté…

le-noir-est-ma-couleur,-tome-5---le-piege-716969-250-400

Cinquième et dernier tome de la saga Le Noir est ma Couleur. J’attendais avec impatience de connaitre la conclusion que nous a réservé Olivier Gay. Eh bien, c’est chose faite ! 🙂

Ce qui suit spoile les tomes précédents !
Manon et Alexandre ont enfin trouvé les Mages Noirs, à Nice. Mais ces vieux acariâtres sont loin d’aider la jeune fille. Ils décident de fuir avec l’aide de Théo, Lise et Arthur, les seuls ados de la communauté des Mages Noirs, vers Rome. Sauf que bien évidemment, les choses ne se font pas dans le calme ! Nos deux héros vont-ils enfin percer les secrets des pouvoirs de Manon ? Réponses dans ce dernier tome.

De nouveau, on retrouve les éléments qui m’ont fait aimer cette saga dès le départ : du fantastique, de l’action, de l’humour, de la romance et de l’aventure.

Ce rustre d’Alexandre et son langage fleuri m’ont bien fait rire. C’est aussi un personnage courageux qui affronte plein d’épreuves pour la personne qu’il aime. Il s’est révélé à lui-même, changeant positivement au contact de Manon. Ses anciennes habitudes reprennent parfois le dessus, mais c’est au service de l’histoire.
Cette coincée intello de Manon change elle aussi au contact du garçon dont elle est amoureuse tout au long de la saga. Cela lui permet de se découvrir elle-même et de contrôler ses pouvoirs.

J’aime l’humour de l’auteur : plus d’une fois, je me suis retrouvée à m’esclaffer, ce qui est quand même agréable. L’histoire passe ainsi comme une lettre à la poste, et plus vite qu’on ne le souhaiterait, la fin arrive. Chaque tome est un véritable page-turner. On ne s’ennuie pas une minute.
De même, j’adore les références à la pop culture (merci de m’avoir mis dans la tête Libéréééééée, Délivrééééée pour la journée 😉 ). Elles sont toujours aussi nombreuses au fil des tomes, et c’est un des aspects que j’apprécie dans cette saga.
De plus, l’auteur a réussi à insérer des thèmes d’actualité (développements technologiques, migrants, etc…) sans que cela soit lourd. Cela permet d’apporter un ancrage dans la réalité tout en plongeant le lecteur dans un monde fantastique. C’est très réussi.

J’ai juste trouvé que la fin manquait de peps par rapport à ce que j’en attendais.

C’est avec regret que je quitte cette saga. J’ai adoré dès le début les personnages, l’univers, la forme de l’histoire. L’auteur semble toutefois très inspiré pour un nouveau cycle, avec Théo et Lise. J’espère que cela va se concrétiser bientôt ! Une suite, une suite ! 😉