Livre, Roman

After, saison 5 : After Ever Happy

La vie n’a jamais été rose pour Tessa et Hardin, mais chaque nouveau défi auquel ils doivent faire face renforce leur amour et le lien passionné qui les unit est de plus en plus solide. Mais quand un pan de son passé, qu’il n’aurait pu imaginer, lui est révélé, Hardin est touché au cœur. Tessa de son côté subit une tragédie. Les deux amants vont-ils résister à tant de cruauté ?

Finalement leur histoire familiale, si elle est choquante, ne semble pas très différente l’une de l’autre. Et Tessa n’est plus la douce et gentille fille qu’elle était quand elle a rencontré Hardin, pas plus qu’il n’est le cruel et sombre garçon dont elle est tombée amoureuse. Elle comprend toutes les troublantes émotions sous la carapace d’Hardin et sait qu’elle est la seule qui peut le calmer. Il a besoin d’elle.

Mais plus le passé d’Hardin resurgit, plus il est inquiet et triste, et plus il repousse Tessa et tous les autres au loin. Tessa n’est pas sûre de pouvoir le sauver sans se sacrifier. Elle refuse de l’abandonner sans se battre, mais combattre qui : Hardin ou elle-même ?

103256877_o

Après avoir appris qu’on lui avait menti pendant toute sa vie, Hardin pète les plombs. Et cette fois, il emmène Tessa dans sa chute. Alors que la jeune fille a besoin de lui, il est incapable de l’aider. Le couple se remet en question sur son avenir, quitte à perdre tout ce qu’ils avaient construit jusque là…

J’ai mis un moment à finir ce cinquième et dernier tome. Non pas parce que j’ai voulu le faire durer, comme je le fais souvent, mais parce que je l’ai trouvé ennuyeux. C’est clairement le tome de trop. Anna Todd aurait largement pu enlever 300 pages sur les 520 que compte le roman. C’est toujours la même chose, les mêmes pensées, on tourne en boucle, ce qui fait qu’au bout d’un moment, on se lasse.

J’ai toutefois tenu à lire le roman jusqu’au bout, pour connaitre le fin mot de l’histoire. Une fois la fin arrivée, je n’ai même pas pu vraiment l’apprécier tant le soulagement de finir le livre a pris le pas sur le reste.
Et puis, l’auteur a coupé les derniers chapitres en plusieurs parties, ne donnant que quelques détails avant de passer 1, 2 ou 6 ans plus tard… J’aurais préféré qu’elle se concentre plus sur ces évènements là plutôt que tout le blabla qui précède.

Bref, je suis plus que déçue par cette fin de saga ! Cela ne me donne pas forcément envie de découvrir Before, l’histoire du point de vue d’Hardin, ni Landon

Publicités
Livre, Roman

After, saison 4

Avant, personne n’aurait osé les déchirer…
Grâce à Zed, Tessa échappe au pire et soulagée, elle peut commencer une nouvelle vie indépendante à Seattle. Hardin se rapproche de plus en plus de Richard, le père de Tessa, jusqu’à l’héberger dans leur ancien appartement pour l’aider à s’en sortir ! L’occasion parfaite pour prouver qu’il a changé et que, peut-être, il peut devenir quelqu’un de bien. Ou est-ce une manipulation de plus à son actif ? Reste-t-il un espoir pour Tessa et son incorrigible bad&loveboy ? Les nuits entre les deux amants sont plus passionnées que jamais, et Tessa se jette à corps perdu dans cette liaison tumultueuse. Pourtant son entourage semble croire que sa relation avec Hardin va la plonger dans une spirale destructrice dont elle ne pourra sortir indemne. Grâce au soutien de Landon, elle va mener sans doute l’un de ses plus durs combats pour sauver son couple. C’est sans compter sur un cruel coup du destin qui va faire ressortir les pires démons d’Hardin… Tessa arrivera-t-elle à chasser les ténèbres dans l’esprit torturé de son homme ?

la-pochette-francaise-de-after-ever-happy

J’ai fait une petite pause entre le tome 3 et le tome 4 d’After. Après des fins catastrophes qui nécessitaient direct une lecture du tome suivant, le tome 3 finit sur une fin plus calme : la volonté de Tessa et Hardin de s’éloigner l’un de l’autre, de se donner du temps et de l’espace.

Mais bien entendu, nos deux héros s’attirent comme des aimants et ne peuvent rester loin l’un de l’autre. Tessa ne se plait pas tant que ça à Seattle, ville où elle rêvait de vivre pourtant. Eh oui, Hardin est loin… Hardin, quant à lui, tourne en rond dans son appart’, loin de Tessa. Son quotidien est partagé entre séances de sports et  discussions cyniques avec le père de Tessa à propos de l’alcool et la drogue.

Ils apprennent alors à se connaitre mieux, à dépasser leurs préjugés. Maintenant, au lieu de se hurler dessus, ils parlent, et ça, c’est une vraie évolution. Et ça fait du bien ! Enfin un peu de maturité pour ce couple.

Seul petit point noir : Landon est presque totalement absent de ce tome. En plus, il n’est que l’ombre de lui-même. J’aime la « relation » (si je puis dire) qu’il tente de construire avec son demi-frère Hardin : le fait qu’il se confie à lui montre là encore que les personnages ont évolué positivement. Peut-être qu’un jour, ils seront enfin une belle et grande famille ? (On a le droit de rêver non ? 😛 )

Ce tome 4 marque donc un certain changement par rapport aux tomes précédents. On sent que l’ambiance n’est pas la même, l’écriture d’Anna Todd est un peu mieux. Ce n’est pas un tome intense en soi, comme l’avaient été les premiers… Mais la fin (que j’ai adoré) annonce une certaine tempête pour le cinquième et dernier tome de cette saga ! 🙂

Livre, Roman

After, saison 3

Le caractère ombrageux d’Hardin continue à lui jouer des tours, et il échappe de peu à l’expulsion de l’université. De son côté, Tessa retrouve son père par hasard au détour d’une rue. Hardin, toujours aussi ingérable, ne facilitera pas cette rencontre imprévue.
Tessa va devoir affronter la plus douloureuse des questions: Hardin sera-t-il capable de s’ouvrir un jour ? 
Un week-end chez le père d’Hardin est l’occasion rêvée pour se recentrer sur leur histoire. La rencontre du couple Riley et Lillian leur en apprend bien plus que toutes leurs querelles. Pourtant, le départ pour Seattle approche… C’est le moment de prendre les bonnes décisions. Mais Hardin est-il seulement capable de mettre ses démons de côté pour suivre Tessa ? Le besoin passionné d’être ensemble sera-t-il plus fort que tous les obstacles ? 

71BtM-6Z1qL

Le troisième tome d’After commence là où s’était arrêté le second. La fin du tome précédent était assez tendue et c’est donc avec plaisir que l’on reprend au même endroit.

Ce troisième tome est sans doute le plus calme. Il y a un peu moins de disputes entre Hardin et Tess. Toute la première partie est un vrai bonheur. Malgré quelques embûches, leur relation repart. Mais c’est sans compter sur leur caractère qui les rattrape, et sur certains acteurs extérieurs à leur relation. Les choses s’enveniment alors, et toute la seconde partie du roman est toute en émotions, en tristesse et en nostalgie.

Anna Todd est vraiment très forte pour nous faire ressentir les émotions de ses personnages. La seconde partie du roman m’a touchée et je me sentais presque mal pour Hardin et Tessa. L’auteur a inclus un certain nombre de choses auxquelles je ne m’attendais pas. J’ai donc été surprise, et c’est une bonne chose.

J’ai préféré ce troisième tome au second, que j’ai trouvé trop long. Alors que les personnages et l’histoire, tournaient en rond (je hurle, je te quitte, je reviens, je hurle, je te quitte, etc…), là on avance un peu. Tess décide qu’il est grand temps que chacun prenne ses responsabilités. Elle évolue, et c’est un vrai bonheur. Parce que la chouineuse du premier tome commençait à m’énerver. Hardin, bien que se bonifiant, est toujours égal à lui-même. Il est trop mignon, mais il est vraiment mal élevé ! 😉
On croise des personnages que l’on n’avait jusque là jamais vus, et c’est une vraie bouffée d’air frais. J’ai beaucoup aimé Riley, qui m’a fait rire par son attitude très Hardinienne.

La fin de ce tome 3 est beaucoup plus calme que celle des deux précédents. Elle ne me donne pas envie de sauter directement sur le tome suivant, comme ça avait été le cas pour les deux premiers tomes 😉 Mais c’est quand même avec un grand plaisir que je retrouverai l’histoire d’amour tumultueuse de nos Lizzie et Monsieur Darcy modernes.

Livre, Roman

After, saison 1

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux… Mais ça, c’était avant qu’il ne ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un  » p… d’accent anglais !  » Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé. Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle… Cet homme ingérable, au caractère sombre, la repousse sans cesse, mais il fait naître en elle une passion sans limites. Une passion qui, contre toute attente, semble réciproque… Initiation, sexe, jalousie, mensonges, entre Tessa et Hardin est-ce une histoire destructrice ou un amour absolu ? L’écriture rythmée d’Anna Todd rendra accros tous ses lecteurs.

after

After a fait beaucoup parler de lui, au moment de sa sortie. C’est un roman écrit sur Wattpad, application de téléphone portable et tablette. C’est à la base une fanfiction sur les OneDirection (LOL).

Tessa est une jeune fille de 18 ans qui entre en première année à la fac. C’est une excellente élève, douée. Elle sait qu’elle veut travailler dans l’édition à Seattle. Elle contrôle sa vie heure par heure, jour par jour. Elle ne peut pas s’en empêcher. Elle note tout dans son agenda, planifie sa vie. Sauf que ce qu’elle n’avait pas planifié, c’était de rencontrer Hardin Scott (vous aurez reconnu Harry Styles donc… je n’imagine pas du tout le personnage comme ça !), un des meilleurs amis de sa colocataire Steph. Il n’a rien pour lui plaire, car ce sont deux personnages diamétralement opposés. Et pourtant… La vie bien tranquille que s’était préparée Tessa à l’Université de Washington est alors complètement chamboulée…

Tessa est par moments un personnage tout à fait insupportable et coincé. C’est une vraie girouette. Elle ne sait pas ce qu’elle veut, souffle le chaud, puis le froid. Hardin, quant à lui, est un être odieux. Il a toujours le mot pas sympa, est toujours en train de ricaner, de se moquer, de blesser les gens autour de lui. Pourtant, ces deux personnages vont changer peu à peu, au contact l’un de l’autre, pour devenir un peu meilleurs. Ils jouent au jeu du chat et de la souris pendant tout le roman, ce qui est un peu épuisant par moments. Ils ne cessent de se repousser l’un l’autre, se faisant souffrir, se détruisant.

On sent bien que ce premier tome a reçu les influences de romans tels que 50 Nuances de Grey. Il sont construits de la même manière, avec plus ou moins les mêmes références, et c’est loin d’être de la grande littérature. L’histoire ressemble légèrement aux Hauts de Hurlevent que Anna Todd aime citer, sans avoir le même charme, bien évidemment. Après tout, Tessa et Hardin ne cessent de se hurler dessus à tout bout de champ, parfois sans raison apparente, ce qui peut donner un certain mal de crâne 😉

Les chapitres courts nous emmènent à une vitesse folle dans ce premier tome. J’avoue que j’ai lu le livre en trois jours 😉 Il y a toutefois quelques longueurs par moments (le livre fait presque 600 pages), ce qui est dommage.
La fin m’a un peu prise de court… tout comme dans 50 Nuances, ça finit en cacahuète. Je savais bien que quelque chose comme ça allait arriver, c’était évident ! Je vais donc m’atteler rapidement à la lecture de la suite, car je n’aime pas laisser des personnages dans un tel état ! 🙂