BD & Mangas, Livre, Manga, mangas

Moving Forward, vol. 1

Sourire pour quoi ? Sourire pour qui ?

Pour masquer ses blessures… ou exprimer sa joie ?

Kuko, jeune lycéenne, affiche toujours un sourire radieux ! Mais autour d’elle, personne ne semble soupçonner que derrière cette apparente bonne humeur se cache une profonde douleur. Ni son père. Ni Kiyo, son voisin métisse. Ni Ibu, son amie d’enfance fan de shôjo mangas. Seul Outa, jeune étudiant en école d’art, réussit à lire en elle, au-delà des apparences. Mais l’arrivée dans son quartier d’un garçon plus perspicace que les autres pourrait bien chambouler son quotidien…

Entre regards perdus et non-dits, découvrez le quotidien de jeunes adolescents qui, entre arts, amour et amitié, cherchent leur équilibre fragile dans un monde souvent trop cruel.

Cela faisait un moment que Moving Forward me faisait de l’oeil, sans que je ne prenne jamais le temps de l’acheter. Et puis l’occasion rêvée est arrivée : un petit tour au Festival de la BD d’Angoulême, un stand pour l’éditeur Akata, et le tour était joué !

Kuko, jeune lycéenne, ne cesse de sourire. Tout ce qu’elle fait, elle le fait en souriant. Sauf que ce sourire semble cacher quelque chose, un peu de tristesse, un peu d’amertume. Pourtant, autour d’elle personne ne semble le remarquer. Vraiment ? Peut-être que si finalement. Entre Outa et un nouveau venu dans sa ville, les choses risques de changer pour la jeune fille…

Je ne connaissais pas l’auteur Nagamu Nanaji avant de commencer cette série. Mais il semble que ce soit une auteure à découvrir ! Elle a un coup de crayon magnifique, avec des personnages aux traits fins et des expressions elles aussi magnifiques. Bien souvent, le lecteur n’a aucun besoin de mots. Toutes les émotions des personnages, et notamment de Kuko, passent par leurs traits. Un coup de maître, surtout quand on sait à quel point c’est compliqué de dessiner des émotions qui vont toucher le lecteur.
De même, les décors de la ville de Kobé (plus particulièrement le quartier de Kitano) sont très travaillés. On trouve d’ailleurs, en fin de volume, une carte nous indiquant les différents endroits que Kuko aime prendre en photo. On n’a presque aucun décor au lycée, la plupart des scènes se déroulant en extérieur, ce qui est assez rare dans un shôjo !

Au-delà de ça, l’histoire reste assez mystérieuse pour le moment. On sait que la mère de Kuko est décédée quand la jeune fille était enfant. On imagine que le chagrin que l’on perçoit en elle vient de là, sans en être sûr. Afin de ne pas y penser, Kuko met les bouchées doubles et vit sa vie à 200 à l’heure. Tout le monde semble la connaître dans son quartier et l’apprécier.
Pourtant, personne ne semble se poser de question sur son sourire rayonnant. Seul Outa, un de ses amis artiste, semble voir à travers elle et deviner ce qui la tracasse. Il sait que quand on lui répond « Ça va », c’est que souvent ça ne va pas si bien. Outa est un personnage que j’ai du mal à cerner, je ne le vois pas forcément comme un personnage très positif pour le moment. Toutefois, Kuko semble l’apprécier.

De même, un nouveau venu en ville peu agréable semble voir à travers le sourire de Kuko. Elle a beau se démener avec les gens de son village, elle semble toujours un peu en décalage. Elle n’a pas l’attitude normale que l’on attend d’une fille de son âge. Et ça, cela semble déranger notre mystérieux personnage masculin. Je ne sais pas encore comment va tourner son personnage, mais malgré son air antipathique, je sens que je vais l’apprécier 😉

Moving Forward aborde donc différents thèmes avec une grande délicatesse. L’amitié, la nostalgie, l’adolescence, le deuil. Il aborde un autre thème qui a une grande importance : les arts. Il est décliné sous plusieurs formes, la photographie, la peinture, la musique. Ils permettent à nos héros d’exprimer les choses qu’ils ont envie, d’échapper à leurs souffrances, à leur quotidien.

C’est un manga rempli d’émotions fortes, rempli de spleen et de bonheur passé, que j’ai découvert là. Cela m’a beaucoup intrigué car, comme à son habitude, Akata nous fait découvrir une histoire singulière, différente. J’ai envie de continuer un petit bout de chemin avec Kuko, cette jeune fille si particulière qui va toujours de l’avant et découvrir le secret de son sourire ! 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.