BD & Mangas, Livre, Manga, mangas

Timeless Romance, vol. 1 & 2

Akari a la sensation d’entendre une voix en elle. Alors qu’elle est sur le point d’avouer ses sentiments à son ami d’enfance, elle perd connaissance. Elle se réveille alors dans le corps d’une jeune femme au siècle précédent. Un jeune homme lui apprend alors que la propriétaire de ce corps partage une âme identique à la sienne et qu’elle a fait appel à Akari pour mettre fin à une malédiction. Voilà la seule chance pour la jeune fille de retourner dans son corps originel.

Avec le titre Timeless Romance, j’ai retrouvé avec plaisir une auteure dont j’apprécie particulièrement les publications, Saki Aikawa. Ses héroïnes de shojos sont marquantes et souvent fortes. C’est aussi le cas dans ce manga. 

Akari se retrouve plongée dans un monde qu’elle ne connait pas, renvoyée dans le passé. Elle se trouve toujours au Japon, mais à une date pas réellement définie. On peut imaginer qu’il s’agit du début du XXe siècle, certains éléments laissant penser cela. Pourtant, malgré tout, elle reste forte, faisant face aux dangers qui se mettent sur sa route. Les hommes ne sont pas habitués à être malmenés par une jeune fille à cette époque-ci et ils vont en voir de toutes les couleurs.

Pourtant, l’intérêt de l’histoire n’est pas réellement là. Pour une fois, Saki Aikawa partage avec nous une histoire fantastique. Des démons apparaissent de façon ponctuelle dans ce monde-ci. Ils sont pourchassés par les humains, façon chasse aux sorcières. De grandes familles sont connues pour leurs chasseurs aguerris avec des pouvoirs spéciaux et sont très réputées. Et c’est dans la famille des Shinonome qu’arrive notre petite Akari, lycéenne lambda, amoureuse de Mamiya.

J’ai trouvé que le côté « romance » annoncé n’était pas vraiment présent. Certes, l’histoire commence à notre époque, au moment où Akari a décidé de déclarer sa flamme à Mamiya, mais elle n’a pas le temps d’y arriver, puisqu’elle est catapultée dans le passé, dans le corps de la princesse Shinonome.

Le fantastique prend vraiment le pas sur l’histoire et franchement, j’ai beaucoup aimé. Le scénario est bien ficelé, on sent qu’il nous manque beaucoup d’éléments pour tout comprendre. Il ne devrait rester que deux tomes pour finir cette histoire, je ne sais pas comment ça va tourner, mais cela ne laisse présager que du bon.

Les démons, les pouvoirs magiques, les grands mystères… cela me fait penser à un autre titre, Uragiri. Le style graphique n’a absolument rien à voir entre les deux histoires, mais on retrouve certains éléments dans l’un et dans l’autre.

Akari est un personnage que j’apprécie car c’est une fille forte. Loin de se laisser impressionner par les hommes qui l’entourent, de même que par les démons, elle n’en fait qu’à sa tête, cherchant des réponses pour sauver l’âme de Sayoko Shinonome.

Certains éléments nous laissent à penser que certains personnages ne sont pas aussi sympathiques qu’ils le laissent croire, d’autres semblent tout simplement dangereux… bref, Akari n’est pas au bout de ses surprises, et nous non plus ! 

J’ai retrouvé avec plaisir les graphismes façon shojô de l’auteur. Les personnages, leurs grands yeux, leur beauté parfaite sont parfaitement reconnaissables !

J’ai hâte d’avoir la suite entre les mains, savoir ce qu’il va advenir d’Akari, de savoir qui va trahir qui ! C’est une histoire comme je les aime, j’attends de voir ce que Saki Aikawa va en faire 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.