BD & Mangas, Livre, Manga, mangas

Love, Be loved, Leave, Be left

Yuna et Akari se rencontrent sur un quai de gare. Sans s’être jamais croisées auparavant, elles s’aperçoivent que, en plus d’habiter dans le même immeuble, elles fréquentent le même lycée ! C’est le début d’une amitié entre deux filles que tout oppose ; si Yuna est une fille rêveuse et romantique, Akari se veut plus réaliste quant aux relations amoureuses. Et les choses évoluent quand Yuna tombe sous le charme de Rio, le demi-frère d’Akari, et que cette dernière s’éprend de l’ami d’enfance de Yuna, Kazuomi. Leur vision respective de l’amour va être mise à rude épreuve…

love-beloved-leave-1-kana

Yuna et Akari ne se connaissent pas encore, et pourtant, elles vont bientôt devenir de grandes amies. Elles découvrent qu’elles vivent dans le même immeuble et fréquentent le même lycée. Très vite, Yuna tombe amoureuse du frère d’Akari… sauf que bien sûr, les choses ne vont pas passer de façon simple. De son côté, Akari se rapproche du meilleur ami de Yuna, Kazuomi… De quoi perturber nos jeunes et fraiches lycéennes !

Je retrouve avec plaisir les dessins de Io Sakisaka qui nous apporte toujours des histoires rafraichissantes 🙂

Les traits sont fins, épurés, et les débuts de chapitres sont peints à l’aquarelle… c’est beau. C’est ce à quoi l’auteur nous a habitués au fil de ses publications, avec entre autres Stobe Edge et Blue Spring Ride, deux de ses séries phares parues aux Editions Kana.

strobe_edge_582629
Strobe Edge
puj9meusnlnofx6tjm8dzkuxkmu
Blue Spring Ride

J’avais adoré Strobe Edge, avec une Ninako juvénile adorable, et surtout Blue Spring Ride, une histoire plus profonde qui mettait en scène les amours de Futaba. Par conséquent, je me suis dit pourquoi pas pour Love, Be loved, Leave, Be Left. J’accroche cependant un tout petit peu moins à l’histoire pour le moment. 

On reste dans le shojo classique, avec plein de bons sentiments, mais avec des héroïnes au caractère bien trempé (une spécialité de l’auteur). Mais cette fois, bien que le sentiment amoureux soit de la partie, l’histoire traite surtout du sentiment d’amitié. De la vie qui nous amène à faire des rencontres inattendues, de la vision différente de chacun, de la réflexion qui peut en découler.
Tout ça en gardant quelques codes liés au shojo : Yuna et Akari tombent amoureuses, se font éconduire, ou non, après avoir déclaré leur flamme aux garçons qui font battre leur coeur, elles passent leurs examens, révisent, etc.

C’est malgré tout toujours un plaisir de retrouver les pinceaux de Io Sakisaka, avec des histoires un peu différentes, mais toujours avec des personnages qui se ressemblent. On n’est ainsi jamais perdu, et tout n’est que douceur dans ces mangas 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s