BD & Mangas, Livre, Manga

Kuroko’s Basket Extra Game tome 1

À l’occasion d’un match amical universitaire de street basket, le Japon accueille la redoutable équipe américaine des Jabberwock. Mais à l’issue de la rencontre, les insultes du victorieux capitaine américain font sortir le père de Riko de ses gonds. Après un défi jeté en bonne et due forme, Kagetora réunit Kuroko et Kagami ainsi que les membres de la mythique Génération Miracle ! Plus motivée que jamais, notre dream team ne dispose que d’une semaine pour se préparer à l’affrontement !

kurokos-basket-extra-game-1-kaze_m

Merci à Anita des Editions Kazé pour l’envoi de Kuroko’s Basket Extra Game en SP dans le cadre d’un partenariat ! 🙂

Quand on vient de Limoges, on est un tout petit peu obligé d’aimer le basket. Avec une équipe en Pro A, il y a toujours un moment où on regarde un match. Alors forcément, avec Kuroko’s Basket, on reste un peu dans le thème, et je ne me suis absolument pas sentie perdue.

Même si je ne connais pas la série de base, ni les liens profonds qu’ont les personnages entre eux, je me suis prise au jeu de ce nouveau manga. L’histoire est entrainante, et même si j’ai tendance à mélanger les personnages (qui sont nombreux), j’ai passé un bon moment à leurs côtés.

Les personnages américains, l’équipe des Jabberwock (très belle référence à la bête créée par Lewis Carroll dans Alice au pays des Merveilles), sont des caricatures de bad boys qui n’ont peur de rien ni de personne, qui arrivent quelque part et font comme chez eux. Ils font un peu peur car ils sont hyper-agressifs, mais on sent qu’ils ont leurs faiblesses malgré leur surpuissance sur le terrain : rien que leur attitude est anti-sportive. On sent que ce n’est pas une vraie équipe, seuls deux personnages prennent le pas sur tous les Jabberwock… De plus, ils ne s’entraînent pas, restent sur leurs acquis, bref, une équipe qui craint. 

Tandis que l’équipe des Vorpal Swords (arme utilisée pour tuer le Jabberwocky) est une vraie équipe (en même temps, les héros, ce sont eux). Même s’ils ne sont pas soudés, que c’est chacun pour soi, avec les ego de chacun à gérer, on sent quand même de l’amitié et un certain respect entre les membres de la team. Un respect qui date du collège où ils étaient déjà les meilleurs de leur génération.

J’ai apprécié les dessins qui sont relativement softs et bien dessinés pour un shonen. Les actions des joueurs sont bien dessinées et on comprend facilement ce qui se passe sur le terrain. Il y a aussi pas mal de détails qui rendent les matchs plus réalistes.
De même, je me suis laissée entrainer dans cette histoire qui est bien rythmée, avec des personnages qui ont un caractère bien trempé. J’attends de voir comment va se terminer le match (série terminée en 2 tomes) ! 🙂

Et pour info, un film animé est déjà prévu au Japon ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s