BD & Mangas, Comics, Livre

Complètement Marteau

L’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire.

harley-quinn-tome-1-270x422

Avec l’opération 48h BD, j’ai acheté pour un prix dérisoire (1€ l’une) un certain nombre de bandes-dessinées. Et le premier tome de Harley Quinn en faisait partie. Peu habituée à lire des comics, j’ai quand même laissé sa chance à Harley Quinn et son premier tome intitulé Complètement Marteau.

Harley Quinn vient de déménager à Coney Island. Mais quelqu’un a mis sa tête à prix, et donc sa vie est loin d’être de tout repos. Loin de s’en offusquer, la jeune femme apprend la nouvelle avec un plaisir certain. Entre tueurs, fête de la Saint-Valentin et parties endiablées de roller derby, la jeune femme a de quoi faire !

Harley Quinn est un personnage totalement badass. Je l’aime, je l’adore.
Alors que c’est à la base une psychiatre, on se rend rapidement compte qu’elle est encore plus névrosée que ses clients. Elle accueille le danger et la baston avec plaisir, tuant, zigouillant tueurs à gages et mercenaires qui veulent sa tête. Le Joker a décidément bien fait son boulot… Harley est toutefois pleine de contradictions : elle n’en reste pas moins  une femme coquette, aimant les animaux et les jolies histoires qui la font pleurer comme une madeleine… De quoi en perdre son latin 😉

Bon, mis à part le personnage de Harley, et sa folie avancée, je n’ai pas trop accroché au reste. De façon générale, je n’accroche pas vraiment à l’univers DC Comics, et j’ai trouvé l’histoire moyenne. J’ai toutefois bien aimé en apprendre plus sur le passé de notre psychiatre adorée.
Par contre, la colorisation est super pour les personnages et les décors. Elle apporte encore un peu plus un grain de folie à ce comics qui n’en manque pas.

Je ne sais cependant pas encore si je lirai la suite !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s