BD, BD & Mangas

Le Cheval d’orgueil

À l’heure de commémorer les 40 ans du Cheval d’Orgueil, Bertrand Galic et Marc Lizano proposent l’unique adaptation en bande dessinée de ce best-seller. Un petit bijou scintillant de charme et de sensibilité.

Récit autobiographique, Le Cheval d’Orgueil de Pierre-Jakez Hélias a rencontré un succès phénoménal en librairie (près de 2 millions d’exemplaires circulent à ce jour dans le monde).
Cette oeuvre, qui brille par son authenticité et sa force, retrace l’enfance et l’adolescence d’un petit Breton du pays bigouden, entre la Première Guerre mondiale et le milieu des années 30.

chevalOrgueil

Merci aux Editions Soleil ainsi qu’à Babelio pour l’envoi de cette BD dans le cadre d’une Masse critique spéciale ! 🙂

Pour tout vous avouer, je ne connaissais, ni n’avais jamais entendu parler de Pierre-Jakez Hélias et de son roman Cheval d’orgueil avant la sortie de cette bande-dessinée, adapté par Bertrand Galic et Marc Lizano.

L’objet livre en lui-même est beau, agréable à avoir en main. Le papier est de qualité, épais. C’est appréciable ! 🙂

J’ai beaucoup aimé les illustrations un peu rondes, enfantines. Pourtant, cette BD n’est pas destinée aux enfants. Il n’y a que peu de couleurs (autres que le blanc et le beige), mais quand elles sont présentes, c’est pour signifier quelque chose de fort. La couleur rouge pour la violence, par exemple, qui est souvent présente.

L’histoire est divisée en livres, puis en chapitres. Chaque chapitre est plutôt court, ne dépassant pas quelques pages à chaque fois.
Pour tout vous avouer, il y a des moments où je n’ai pas trop compris ce qu’il se passait, qui étaient les personnages. Je me suis demandée si c’est parce que je n’ai pas lu le livre. Il n’y a que peu de dialogues, ce qui n’aide pas trop.
De plus, la culture bretonne m’est complètement étrangère, et cette bande-dessinée m’a permis de m’y familiariser un peu. L’histoire est surtout composée d’anecdotes, de souvenirs. C’est donc assez décousu, allant du présent de Pierre au passé du vieil homme qui l’accompagne.

Heureusement, la préface de Malo Kerfriden a un peu éclairé ma lanterne, sinon, je crois que je n’aurais rien compris du tout ! 😉

Bref, l’histoire ne m’a pas vraiment attiré, car pas assez claire à mon goût. Mais j’ai aimé les illustrations ! 🙂

Publicités

1 thought on “Le Cheval d’orgueil”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s