Film, Films

Deadpool

Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. A l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie.

249124.jpg-r_215_290-f_jpg-q_x-xxyxx

Avec le temps qu’il fait en moment, on a plus envie d’aller s’enfermer dans une salle de cinéma qu’autre chose. Manger du pop-corn, se poser au chaud, ne plus penser à rien.

Et quel est le film parfait en ce moment pour ne plus penser à rien ? Deadpool. Deadpool, son langage irrévérencieux, ses scènes sanglantes, violentes, mais ô combien drôles par moment. Pour rappel, le film est interdit aux moins de 12 ans.

Sous le masque de Deadpool se cache Wade Wilson, mercenaire, qui aime parler, blaguer, coucher. Un jour, il tombe sur la jolie Vanessa, et c’est le coup de foudre. Ils s’entendent comme c** et chemise, même humour, même vision des choses. Et un an plus tard, ils décident de se marier. Oui, mais ça, c’est avant de savoir que Wade est atteint d’une forme généralisée de cancers qui gangrènent ses organes vitaux. Il décide de tout quitter, mais c’est alors qu’un homme en costume l’informe qu’un remède est possible pour lui…

Pour tout vous avouer, j’ai beaucoup aimé le film. On abandonne tout ce qui est autour de nous pour plonger dans un film bourré d’action. J’ai aimé le personnage de Deadpool, son humour est décapant, son attachement pour Vanessa est trop cute. On voit immédiatement que Ryan Reynolds s’est éclaté dans ce rôle, et cela fait franchement plaisir.

J’ai aussi aimé l’originalité du montage du film : on commence sur une autoroute, avec courses-poursuite, flingues, scènes d’apocalypse. Et Deadpool qui est à la recherche d’un certain Francis. Mais qui est Francis ? Existe-t-il seulement ? Eh bien, la réponse est oui, il existe, et il est pas gentil gentil. Avec une mise en abyme (et même plusieurs), on comprend comment Wade est devenu l’anti-héros de Marvel et quel est le lien avec Francis.
Au-delà de ce montage, j’ai aussi aimé le fait que Deadpool parle aux spectateurs, qui se retrouvent donc impliqués dans l’histoire. Oui, mais nous, on n’avait rien demandé 😛 

Avec ce film, on opère le rapprochement entre super-héros de Marvel. A l’image de Spiderman qui devrait être dans le prochain Avengers, dans Deadpool, on retrouve des personnages de X-men (et le château du Pr. Xavier). Alors certes, ce rapprochement est déjà dans les comics, mais c’est fun de le voir à l’écran. Par contre j’aurai une question : mais où est Hugh Jackman/Wolverine ??!! (réponse à ma question dans le film 😉 )

Et pour être complète sur ce film, la BO est à l’image du film : complètement dingue ! On a droit à du rap, façon classe internationale, et à du… Wham ! 🙂

Bref, on sort de la séance, et on a envie de dire F*** à tout et à tout le monde… 😉 et surtout, on a envie d’y retourner, et ce même après près de 2h intenses. Vivement le 2 ! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s