Série télé, Séries TV & Films

American Horror Story, saison 5

Drames et cauchemars dans un mystérieux hôtel de Los Angeles, fréquenté par d’étranges créatures.

5154010.jpg-r_x_600-f_jpg-q_x-xxyxx

Et voilà, la cinquième saison d’American Horror Story est terminée ! Et c’est bien dommage, car j’ai adoré cette saison. 

Cette saison-ci se déroule à notre époque, dans un hôtel de Los Angeles, l’Hôtel Cortez (d’où American Horror Story Hotel). On se rend alors vite compte que, s’il y a des clients dans cet hôtel, ils n’y restent pas longtemps. Soit ils partent effrayés, voire traumatisés, soit ils ne partent pas du tout. La raison ? Ils sont morts. Car oui, les employés et résidents constants de l’hôtel sont un peu… étranges, et ils aiment s’amuser. Et certaines chambres renferment des secrets que l’on n’a pas forcément envie de découvrir !

Ryan Murphy et Brad Falchuck, les créateurs de la série, ont réussi à insuffler un nouveau souffle à une série qui, après deux premières très bonnes saisons, était devenue un peu décevante (Coven était classe, mais bof bof). 

Alors que j’avais peur que Lady Gaga casse la série après le départ de Jessica Lange, j’ai été plus que surprise en découvrant qu’elle jouait bien. Elle a réussi a insuffler à son personnage une part de mystère, mais aussi une part de dangerosité. Elle m’a complètement fait oublier Jessica Lange qui été pourtant jusque là LA figure de la série. Pour rappel, la chanteuse a obtenu un Golden Globe pour sa prestation.

Pour les autres acteurs, le principe reste le même : on prend les mêmes avec un rôle différent à chaque saison, et on recommence.

Evan Peters m’a impressionnée dans cette saison : dans la première saison, il jouait Tate, un ado un peu beaucoup dérangé sur les bords, mais dans celle-ci, il joue un serial killer des années 30 à la perfection. On oublierait presque que c’est le même acteur !
De même, Sarah Paulson s’est éclatée avec le rôle de Sally, accro à la drogue, toujours à déprimer. On est bien loin de ses débuts avec la douce medium Billie Jean.
J’ai aussi beaucoup aimé Mare Winningham qui joue avec humour Miss Evers, la femme de ménage qui aime nettoyer les tâches… toutes les tâches ! Et plus c’est dur à enlever, mieux c’est 😛
Et puis il y a Denis O’Hare, qui illumine cette cinquième saison avec le rôle de Liz Taylor.

Je m’attendais à une série façon Shining. Et d’une certaine façon, il y a des références à l’oeuvre de Stephen King : des couloirs interminables et de la déco années 70. Mais les ressemblances s’arrêtent là. Car dans cet hôtel, on trouve non seulement des fantômes très très farceurs (le genre de blagues que l’on n’a pas envie d’expérimenter car bien souvent on termine mort), mais aussi des vampires, et des serial killer façon Hannibal Lecter. Les vivants ont donc intérêt à faire attention à eux. 

Dans cette saison, on va de bizarreries en bizarreries, de surprises en surprises, pour notre plus grand plaisir. Et puis au bout d’un moment, on se rend compte que l’on apprécie les personnages malgré leurs actes. La Comtesse, Liz Taylor, Donovan, John, Sally, James Patrick March, etc… Ils sont une belle et grande famille. Et comme dans toutes les grandes et belles familles, on s’aime, on se déteste. Je pense que si j’apprécie autant ces personnages, c’est aussi grâce au ton donné à la série. Alors qu’une réunion des fantômes des plus grands serial killer devrait effrayer, j’ai plutôt trouvé cette scène fascinante et drôle. Et si cela était vrai ? Ils sont tous complètement timbrés, et sont là, à rigoler sur les meurtres qu’ils ont commis. Ça a de quoi déranger, mais c’est aussi ce qui fait la force d’American Horror Story de façon plus générale. Et c’est sans doute ce qui fait son succès ! 🙂

Publicités

3 thoughts on “American Horror Story, saison 5”

    1. J’avais trouvé le premier épisode pas mal, mais ce n’est sans doute pas le meilleur ! J’ai été curieuse, donc c’est pour ça que j’ai continué à regarder, et plus on avance, plus on découvre de choses et de personnages, et mieux c’est.
      A des moments, ça part un peu en cacahuète, on ne comprend pas trop ce qu’il se passe, mais il faut s’accrocher un peu… ^^
      La saison 2 est sans doute la meilleure des saisons d’AHS ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s