Livre, Roman

Maybe Someday

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyens, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le coeur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent pas trahir le coeur…

51942srsaKL._SX315_BO1,204,203,200_

Alors que j’ai juste terminé ma lecture d’Ugly Love, je me suis attaquée à Maybe Someday qui m’attendait depuis quelques mois sur mes étagères.

Sydney, 22 ans, a un copain formidable, Hunter, qu’elle aime. Elle vit en colocation avec sa meilleure amie, Tori. Depuis son appartement, tous les soirs, elle regarde son voisin de balcon jouer de la guitare. Pas de quoi se sentir coupable vis-à-vis de Hunter toutefois. Sauf qu’un jour, Ridge, le guitariste, la contacte pour qu’elle écrive des chansons. Pourquoi pas ? Mais c’est alors qu’elle apprend que Hunter la trompe avec Tori. Et là, c’est le drame. Sydney n’a plus nulle-part où aller…

Bon, pour cette fois, ce ne sera pas un coup de coeur. Mais j’ai quand même aimé ce livre de Colleen Hoover.

J’ai trouvé le début du roman un peu long. Je ne sais pas vraiment pourquoi, étant donné que les choses suivent leur cours de façon normale. Les personnages de Ridge et Sydney m’ont moins plu que ceux d’Ugly Love, sans doute parce qu’ils sont moins charismatiques.

J’ai toutefois aimé le personnage de Sydney. Il est assez attachant : Sydney a été trahie et elle essaye de se reconstruire tant bien que mal. Elle veut suivre sa propre route, suivant des études de musique contre l’avis de ses parents qui la voyaient avocate. C’est un personnage fort et drôle.

J’ai aussi aimé le personnage de Ridge. C’est un musicien, sourd de naissance. Avec son frère et des amis, il forme un groupe montant dans le petit monde fermé de la musique. C’est un gentil garçon, qui veut toujours être honnête, dit toujours ce qu’il pense. Il n’a aucune arrière-pensée : c’est une vraie crème.

Et puis on a aussi les personnages secondaires qui sont attachants : Warren, le meilleur ami de Ridge, qui veut le meilleur pour nos deux personnages principaux, qui est très drôle, et Maggie, adorable et jolie petite amie de Ridge que l’on n’arrive pas à détester malgré les évènements. 

Dès que je suis vraiment entrée dans le roman, tout comme dans Ugly Love, j’ai ressenti toutes les émotions des personnages, avec des coups au coeur, des moments tristes, des moments de bonheur. Le handicap de Ridge permet de décupler ces émotions (et les sens), ce qui est assez formidable. J’ai tourné les pages à une vitesse folle, avec l’envie de savoir ce qui allait advenir de Ridge et Sydney.

J’ai aimé suivre la création des chansons, voir comment les paroles de groupes naissent, comment elles sont influencées par la vie de tous les jours. Les chansons sont devenues réalité grâce à la collaboration de Colleen Hoover avec Griffin Peterson. Le lecteur est donc d’autant plus impliqué dans le roman, comme un personnage à part entière.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s