Série télé, Séries TV & Films

Scream Queens

Dirigée d’une main de fer par Chanel Oberlin, la maison Kappa Kappa Tau est la sororité la plus prisée de l’université de Wallace. Mais, alors que la doyenne Cathy Munsch, profondément anti-Kappa, déclare la guerre en ouvrant le recrutement à toutes les étudiantes, un tueur fou en costume de diable répand la terreur à travers le campus, décimant les membres de la sororité un par un…

scream-queens1

Le créateur de Scream Queens, Ryan Murphy (Glee, American Horror Story), et les actrices de la nouvelle série de la FOX ont fait beaucoup de pub pour la promouvoir. C’est donc avec curiosité que j’ai commencé à regarder.

J’adore la plupart des actrices de ce show : Emma Roberts est géniale en tyrannique cheftaine de sororité, Abigail Breslin est insupportable en suiveuse, Lea Michele est horrible en fille à moitié handicapée du cou, Jamie Lee Curtis est assez terrible en tant que doyenne de l’université.

Cette série est vraiment hystérique. Tout s’y passe très vite. C’en est d’ailleurs presque fatiguant 😉 Les choses se mettent rapidement en place :  Chanel, la cheftaine hystérique de Kapa Kapa Tau, est une odieuse jeune fille, suivie de près par ses « minions ». Tout ce qui compte, c’est elle-même, et sa réputation. Sauf que rapidement, les morts pleuvent, et un diable rouge apparait sur le campus. Il semble viser les membres de Kapa Kapa Tau. Horreur malheur un serial killer sur le campus ! Mais pourquoi ? Y aurait-il un lien avec ce qui s’est passé en 1995, au cours d’une folle soirée ? Mystère pour le moment.

C’est une série bête et méchante, mais c’est absolument génial ! En deux épisodes, la série réussit à mettre une claque à Gossip Girl, Pretty Little Liars et Scream. Rien que ça !

J’adore le personnage de Chanel qui est tout à fait insupportable, mais merveilleusement bien joué par Emma Roberts ! C’est un personnage tyrannique, méchant (de la méchanceté gratuite hein) que l’on retrouve souvent dans les séries de Ryan Murphy (Quinn au début de Glee par exemple). C’est elle l’héroïne, et non pas la jolie petite nouvelle qui débarque à l’université. Pour une fois, on change de point de vue, ce qui est assez déconcertant. La vilaine est l’héroïne, et ça, c’est badass !

Les dialogues sont excellents, à la fois piquants et pleins de références de pop culture. Bref, je regarderai la suite avec plaisir (même si je pense que la série ne va sans doute pas durer 15 ans vu son mauvais démarrage aux USA…).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s