Livre, Roman, Roman ado

L’Evasion

Manon et Alexandre fuient Paris pour Nice où des Mages Noirs doivent aider la jeune fille à contrôler ses nouveaux pouvoirs. Traqués par le Conseil des Mages, recherchés par la police, ils empruntent de petites routes en scooter pour ne pas être repérés. Au fil des heures, les pouvoirs noirs de Manon s’affirment de manière inquiétante, mettant Alexandre en danger…

9782700249330-G

Quatrième tome de la saga Le Noir est ma Couleur, L’Evasion continue sur les chapeaux de roues.

Les choses deviennent compliquées pour nos deux héros Manon et Alexandre. Ils sont à la fois poursuivis par la police et les Mages de Couleur :
– les Mages de Couleur, car la présence d’un ou plusieurs Mage(s) Noir(s) à Paris est mauvaise, et inquiète grandement le Conseil. Depuis que Manon est devenue Mage Noir à part entière, la traque a commencé. Les Mages de Couleur ont envoyé leurs Traqueurs, de redoutables chiens blancs insensibles à la magie, pour débusquer les deux jeunes gens.
– la police, car avec les récents évènements et le passé d’Alexandre, cette dernière a dû intervenir plus d’une fois, sans voir le côté fantastique de l’histoire. Alexandre est accusé du kidnapping de Manon, ce qui va leur poser problème et contrarier leurs plans.

Manon et Alexandre n’ont donc d’autre choix que de fuir Paris, partant à la recherche des derniers Mages Noirs de France, à Nice. Un road-trip commence alors, à dos de scooter volé, en plein mois de novembre. Les conditions sont rudes (le froid, le vent, la pluie…), mais ils n’ont pas vraiment le choix, alors ils se serrent les coudes, malgré les épreuves… Ils sont trop choupi ! 😉
C’est sans compter sur les pouvoirs de Manon qui n’en font qu’à leur tête : le Spectre des Couleurs a disparu, le Noir se manifeste à des moments incongrus et n’est pas franchement sympa. Notre héroïne perd peu à peu courage devant cette Couleur qui la submerge. Elle se raccroche à l’idée que les Mages Noirs pourront l’aider à contrôler ses pouvoirs.
Alexandre, de son côté, essaie de ne pas mourir toutes les deux secondes face aux pouvoirs de Manon et face aux Traqueurs. Il met en avant, dans ce tome, ses « talents » de racaille, et son côté « leader ». C’est lui qui gère le mieux cette fuite, plus habitué à une vie difficile que Manon.

Encore une fois, j’ai beaucoup aimé ce tome ! On retrouve toujours les mêmes éléments : de l’action, de l’amour, du suspense, de la culture-pop, de l’humour. Bref de l’urban fantasy réussie 🙂 Je me régale à chaque tome, et c’est avec un grand plaisir que je me plonge dans l’univers d’Olivier Gay.

J’attends le tome suivant avec impatience… début 2016… 😥 (ce smiley, c’est pour la fin en cliffhanger – l’auteur nous y a habitués tout au long de cette saga -, qui est argh !!… ça va être dur d’attendre 😉 )

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s