BD & Mangas, Manga

Secret

« J’ai la preuve que trois meurtriers se cachent parmi vous. »
Ces paroles accusatrices lancées par un psychologue à six des élèves rescapés d’un tragique accident de bus sont immédiatement suivies d’un ultimatum implacable : les trois coupables ont une semaine pour avouer leurs crimes et se repentir, sans quoi ils seront dénoncés aux autorités…

Encore sous le choc de la catastrophe qui a décimé la majorité de leur classe, les six lycéens se lancent dans une course contre la montre infernale pour prouver leur innocence. Mais à qui faire confiance quand tout le monde cache un secret ?

image-1428400192

Secret est la troisième série de mangas gores de Yoshiki Tonogai. Après Doubt et Judge, deux séries de mangas psychologiques assez anxiogènes, le mangaka remet le couvert avec ses personnages à masque de lapin aux yeux rouges (et autres animaux), qui l’ont fait connaitre.

Le premier tome ouvre sur une scène de réunion dans une salle de classe, entre ce qui semble être un prof et un groupe d’élèves. Jusque là, rien de nouveau. Sauf que le prof – qui se révèle être un psy – accuse trois des six élèves d’être des meurtriers. Elèves qui sont les seuls survivants d’un accident de bus qui a eu lieu un mois plus tôt. Choc dans la salle ! Alors qu’ils ont survécu à un épisode plus que traumatisant, on les accuse de meurtre. Mais qui sont les coupables ? Ils ont une semaine pour se dénoncer, avant que le psy n’aille voir la police. Que la chasse commence.

J’attendais avec impatience la nouvelle série de Yoshiki Tonogai. J’avais adoré les deux premières, et ce début m’a conquise.

Ce mangaka est le maître du suspense, et de nouveau, on retrouve ce côté thriller machiavélique. Secret suit les différents personnages qui sont accusés de meurtre. On les découvre au lycée ou chez eux. On apprend à connaitre les relations qu’ils ont les uns avec les autres, notamment avant l’accident de bus, dans lequel sont morts leurs camarades. Chacun a ses secrets et c’est avec une certaine curiosité qu’on les découvre petit à petit.

On doute : qui sont les coupables? On les accuse, croyant avoir trouvé, les uns après les autres. L’auteur distille des indices, mais ne serait-ce pas pour nous tromper ? Nous mener sur une mauvaise piste ? Il nous a déjà démontré qu’il ne faut pas se fier aux apparences…

Ah ah ! J’adore toujours autant, c’est jouissif, plein de tension… Bref, j’attends avec impatience la suite 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s