Livre, Roman, Roman ado

Black Ice

En décidant de passer un week-end à la montagne avec sa meilleure amie, Britt était loin d’imaginer que son ex, Calvin, serait aussi de la partie. Tandis qu’elle profite du trajet pour réfléchir à leur histoire, Britt et Korbie se retrouvent bloquées au milieu de nulle part dans une terrible tempête de neige. Bravant le froid glacial, elles finissent par trouver refuge dans un chalet occupé par deux beaux inconnus. Deux malfaiteurs en fuite qui les prennent en otage.
Tandis qu’elle échafaude des plans pour trouver une issue, l’angoisse de Britt grimpe d’un cran : elle découvre que plusieurs meurtres ont été commis dans la région. Sans compter que le comportement bienveillant de Mason, un des deux ravisseurs, est déconcertant : est-il un ennemi ou un allié ? Peut-elle lui faire confiance ? Les apparences sont trompeuses au milieu du blizzard, et les secrets bien gardés…

11094852_843120455736069_81397889700099160_n

J’avais beaucoup aimé la plume de Becca Fitzpatrick, et l’histoire de la saga qui l’a rendue célèbre, Hush Hush. C’est donc avec à la fois plaisir et un peu d’appréhension que je me suis attelée à la lecture de Black Ice.

C’est les vacances de printemps et Britt et sa meilleure amie, Korbie, décident de partir dans la maison familiale de cette dernière. Britt a tout prévu : les vacances vont être sportives, avec une randonnée dans les montagnes enneigées. Bear, le copain de Korbie, fait partie de l’aventure, de même que Calvin, le frère de Korbie, et accessoirement ex de Britt.
Sauf que bien entendu, les choses ne vont pas se passer comme prévu. Les filles, parties seules sur la route des vacances, vont être prises dans une tempête de neige, en pleine montagne. Elles vont alors chercher de l’aide dans un chalet où deux mystérieux randonneurs se sont réfugiés pour éviter la tempête…
Surtout qu’un tueur en série semble frapper non loin de là…

Black Ice est un thriller sympa, bien ancré dans la réalité, sans aucun signe de fantastique.
La première partie du roman pose bien l’histoire : qui sont les personnages, quels sont leurs liens. C’est une introduction classique de roman ado. La deuxième partie, soit à partir du moment où Britt et Korbie arrivent dans le chalet avec les deux inconnus, est intrigante et pleine de tensions. Les personnages montrent leur vrai visage et la réflexion laisse sa place à l’instinct. La fin est pleine de suspense, et on ne sait qui va survivre à ce voyage hivernal.

J’ai bien aimé le côté humain des personnages de Becca Fitzpatrick. Ils passent par toute une palette d’émotions tout au long du roman, et c’est sans doute en ça qu’il est plutôt réussi. J’ai aussi bien aimé le côté romance, même s’il semble parfois déplacé, au vu des évènements. On retrouve là la patte de l’auteur, et c’est sans doute ce que j’ai préféré du roman.
Toutefois, l’histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard : elle est du genre vu et revu. Il n’y a pas de réelle surprise sur l’identité du serial-killer avec les indices laissés par l’auteur, même si des doutes subsistent jusqu’à la fin. 

J’ai été un tout petit peu déçue par ce one-shot (Hush Hush avait placé la barre haute), cependant, j’ai passé un bon moment, frissonnant dans le froid hivernal avec Britt, Mason et les autres 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s