Roman, Roman ado

Cinder

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…

Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

les-chroniques-lunaires,-tome-1---cinder-3851822-250-400

Cinder est une adaptation moderne, ou plutôt futuriste, du conte de Cendrillon (Cinderella, en anglais), des frères Grimm. On retrouve aussi bien des engins volants, des androïdes, des cyborgs, que la magie et le côté princier du vrai conte.

Cinder est une cyborg (mélange d’une machine et d’une humaine) vivant avec sa belle-mère, Adri, et ses deux soeurs, Pearl et Peony. Elle est une jeune mécanicienne, réparant aussi bien les holocrans, que les hovers, au service de sa tutrice qui la déteste. C’est une simple jeune fille brimée par sa famille à laquelle elle essaie d’échapper, jusqu’au jour où elle fait plusieurs découvertes étonnantes…

Ce qui m’a sans doute le plus étonnée dans ce roman, c’est que l’histoire ne se passe pas encore et toujours aux Etats-Unis, mais en Chine, à Néo-Beijing. Bien évidemment, les concepts d’Etats-Unis et de Chine n’existent plus à l’époque où vit Cinder. On ne sait pas vraiment quand l’histoire se déroule, le seul élément étant que l’on se situe après la Quatrième Guerre Mondiale… On sait cependant que les continents ont changé et que le peuple de la Lune fait désormais partie de la partie.

De même, j’ai été étonnée de voir que certaines choses ne changent pas dans le futur. Je pense bien évidemment à l’épidémie de létumose, qui n’est pas sans faire penser à ebola, maladie incurable qui se répand à une vitesse incroyable et qu’aucun médecin ne sait soigner…

Le côté Cendrillon reste parfois flou, assez éloigné de l’histoire. Ce qui est à la fois dommage (c’est un de mes contes préférés) et réussi à la fois. Le côté SF est plus présent, avec un univers complet et sympa. Je n’ai toutefois pas eu de grande surprise au long de ma lecture, étant donné qu’au bout d’une cinquantaine de pages, j’avais plus ou moins compris où allait nous emmener l’auteur. Heureusement, il y a certaines choses auxquelles je ne m’attendais pas, ce qui m’a permis de continuer ma lecture jusqu’au bout.

Je ne m’attendais à rien en commençant ce roman, et j’ai bien aimé le mélange d’intrigue de cour, d’aventure, d’espionnage et de science-fiction. De même, j’ai apprécié les personnages secondaires comme Peony (la soeur de Cinder), Iko (la petite androïde pleine d’humour), le docteur Erland ou encore Kai (le prince du royaume). Je lirai donc la suite avec plaisir puisque certaines choses n’ont pas encore été réglées dans ce premier tome 🙂

Cinder, Marissa Meyer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s