Roman, Roman ado

Rébellion

New Victoria, Tome 2.

Paranoïa et préjugés !
Bram Griswold, zombie de son état, n’a rien d’un monstre, contrairement à ce que certains Néo-Victoriens voudraient faire croire à propos des morts-vivants. Il l’a prouvé à plusieurs reprises, notamment en sauvant la jeune et charmante Nora des griffes de redoutables terroristes… et il filerait avec elle le parfait amour si seulement les règles de savoir-vivre étaient un peu moins strictes ! Mais, alors que les tensions entre vivants et zombies semblaient enfin s’apaiser, Bram s’aperçoit que le virus du Lazare a muté et que des zombies incontrôlables et sanguinaires arpentent les rues, provoquant des vagues de panique.

Hasard ou complot ? Et si l’Apocalypse ne faisait que commencer ?

new victoria tome 2 rébellion

Dans ce second tome, on reprend l’histoire quelques mois après avoir laissé les héros Bram, Nora, Pamela etc. sur une éclatante victoire. Désormais, la menace ne vient plus d’un général de l’armée devenu trop avide de pouvoir, mais du Lazare lui-même, le virus qui a transformé les gens en zombie, puisque celui-ci a muté. De plus, des complots anti-zombies naissent et deviennent de plus en plus violents non seulement pour les zombies, mais aussi pour les pro-zombies. Bien sûr, on se doute que Bram, Nora, et leur petit groupe sont en danger…

J’avais beaucoup apprécié le premier tome grâce à une histoire sympa, un peu originale, dans un monde de steampunk. On retrouve cet esprit dans le second tome, mais les descriptions, et donc le steampunk, passent souvent au second plan pour laisser place aux relations entre les personnages et à une action mal maitrisée, ce qui est dommage. J’ai beaucoup moins apprécié ce tome 2 qui m’a déçue.

Ce tome est lui aussi à plusieurs voix, mais ce qui est réussi dans le premier tome l’est moins dans le second : par exemple, la surprise de qui s’en prend à notre groupe hétéroclite, de qui fait partie des complots est éventée.
De plus, on ne voit que très peu Nora et Bram ce qui est décevant. L’auteur semble donner priorité et plus d’ampleur à des personnages comme Pamela, que je trouve tout à fait insipide et nian-nian depuis le début, Laura, nouvelle venue qui fait partie d’un groupe/gang de zombies, les Autres, qui ne sert pas à grand chose ou encore Michaël Allister, le vilain garnement fils à papa. Bram reste toutefois Bram, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais Nora est décevante puisqu’elle reste assez passive tout au long de l’histoire, ce qui est à l’opposé de son personnage dans le premier tome. Les autres personnages comme Chas ou Tom sont eux presque totalement absents, ce qui est dommage puisqu’ils mettent une dose d’humour à l’histoire.

L’histoire traine un peu en longueur pendant les 400 premières pages et on ne sait pas trop où veut nous mener l’auteur. Mais on s’accroche quand même. Dans les dernières pages, tout ce que l’on a vu précédemment finit par se réunir, les pièces du puzzle se mettent en place, et les choses deviennent un peu plus claires. Malheureusement, les choses se résolvent beaucoup trop vite et beaucoup trop facilement (lorsqu’elles sont résolues…). La toute fin est choupinette mais en décalage avec le reste du livre et parait donc étrange et déplacée.
C’est donc un second tome qui ne servait pas à grand chose, puisqu’on n’a rien appris de nouveau, que les choses n’ont pas évolué, et que certains points n’ont pas été résolus.

J’ai bien aimé ce tome 2 malgré tout ce que j’ai écrit précédemment, mais beaucoup moins que le tome précédent qui était largement meilleur à mes yeux 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s